Les Aigles ne misent que sur 19 joueurs en ce moment en raison de la blessure à LeVon Washington et de l’absence de trois joueurs étrangers. De ce fait, des joueurs comme Michael Suchy, qui a été retiré trois fois au bâton lundi, ont plus de pression.

Les Aigles balayés au New Jersey

TROIS-RIVIÈRES — Le bon début de saison des Aigles est maintenant chose du passé. Après avoir gagné trois des quatre premiers matchs de l’année contre Québec, les hommes de T.J. Stanton ont connu un voyage misérable aux États-Unis, où ils n’ont gagné qu’une partie en sept sorties.

Résultat des courses, ils se réveillent mardi matin avec un dossier de 4-7, à quelques heures de renouer avec leurs partisans à Trois-Rivières. Reste à voir comment cette équipe se présentera sur le terrain, après un périple aussi pénible et qui a laissé des traces, du point de vue des blessures.

Les Jackals du New Jersey n’ont pas fait de cadeaux aux Oiseaux, s’imposant quatre fois de suite. En fait, les visiteurs au stade Yogi-Berra n’ont jamais été en mesure de prendre les devants dans cette série, disputée de vendredi à lundi!

Ça tombe mal, le baseball de rattrapage n’a jamais été la tasse de thé des Aigles, du moins pas les équipes concoctées par Stanton dans le but de frapper la balle le plus loin possible. Or, lundi, ce n’est pas parce que le lanceur partant délégué sur le monticule n’a pas fait le travail: encore une fois, la recrue Garrett Harris a donné une chance de victoire à ses coéquipiers, qui ont finalement baissé pavillon 6-2.

En cinq manches et deux tiers, l’ex-espoir des Royals de Kansas City n’a accordé que deux points, les deux sur un circuit de Richard Stock en quatrième. Il a livré un bon duel à son vis-à-vis Brendan Butler qui, de son côté, a concédé un circuit en solo à Tucker Nathans en sixième. Raphaël Gladu, grâce à son deuxième triple de l’année, a poussé Michael Suchy au marbre lors de ce même tour au bâton pour créer l’égalité 2-2.

Posté au troisième coussin, Gladu n’a pu croiser la plaque, le frappeur suivant Parker Sniatynski mordant la poussière sur trois prises. Parlant de retraits au bâton, les Aigles en ont encore accumulé beaucoup lundi, 10 pour être plus précis.

En relève à Harris, Cortland Cox a bien fait, mais Tyler Ferguson a ouvert la porte aux locaux. Lors de la huitième manche, il a concédé trois points, dont deux mérités, conséquence d’un simple, deux buts sur balles, une erreur de Nathans à l’arrêt-court et deux mauvais lancers. C’était la première sortie vraiment difficile de Ferguson avec l’équipe.

Malheureusement, Garrett Mundell n’a pu éteindre les feux, si bien que les Jackals ont inscrit quatre points. Ce fut un jeu d’enfant pour eux que de fermer les livres en neuvième.

«C’est la pire séquence de notre saison. Dans les circonstances, c’était difficile de bâtir du momentum», soupirait le gérant Stanton, qui avait hâte de déguerpir du stade Yogi-Berra!

«Je suis frustré, comme tous les joueurs d’ailleurs, mais pas découragé. Je sais que c’est inacceptable de se faire balayer en quatre matchs, sauf que nous avons encore frappé plusieurs ballons assez loin au champ. Et les Jackals, eux, ont encore été opportunistes. C’est souvent ce qui arrive quand tu joues en confiance.»

Retour à la maison mardi

Les Aigles ne retourneront pas aux États-Unis avant la mi-juin. Ils entament mardi une courte série de deux matchs à domicile face aux dangereux Miners de Sussex. Après une journée de congé jeudi, ils reprendront la route, cette fois vers Ottawa pour un voyage de trois matchs contre les Champions.