Selon l'équipe appartenant à l'homme d'affaires québécois Lawrence Stroll, cette saga était devenue «une distraction» pour toutes les équipes du plateau, et cette décision «nous permettra de nous concentrer sur une seule chose, la course automobile».
Selon l'équipe appartenant à l'homme d'affaires québécois Lawrence Stroll, cette saga était devenue «une distraction» pour toutes les équipes du plateau, et cette décision «nous permettra de nous concentrer sur une seule chose, la course automobile».

L'équipe Racing Point retire son appel contre une pénalité de la FIA

La Presse Canadienne
L'équipe de Formule 1 Racing Point a confirmé dimanche matin avoir retiré son appel pour contester les sanctions qui lui avaient été imposées par la Fédération internationale de l'automobile plus tôt cet été pour avoir copié les écopes de frein des voitures Mercedes.

«Les commissaires et toutes les parties impliquées dans le processus d'appel reconnaissent qu'il y avait un manque de clarté dans les règlements et que nous ne les avons pas délibérément enfreints, pouvait-on lire dans le communiqué de Racing Point. Maintenant que l'ambiguïté autour du règlement a été réglée, nous avons décidé de retirer notre appel dans l'intérêt du sport.»

Selon l'équipe appartenant à l'homme d'affaires québécois Lawrence Stroll, cette saga était devenue «une distraction» pour toutes les équipes du plateau, et cette décision «nous permettra de nous concentrer sur une seule chose, la course automobile».

Il s'agit donc d'une petite victoire à saveur de défaite pour Racing Point.

La FIA a déterminé que l'équipe n'a pas conçu les écopes de frein de ses voitures et en conséquence elle lui a retiré 15 points de classement et lui a imposé une amende de 400 000 euros (631 000 $). Étrangement, la FIA a aussi permis à Racing Point de poursuivre la saison avec les pièces problématiques sur ses voitures.

Racing Point est la deuxième équipe à retirer son appel dans ce dossier. Le mois dernier, Renault avait retiré son appel puisqu'un «travail intensif et constructif entre la FIA, Renault et toutes les parties prenantes de la F1 a conduit à des progrès concrets dans la préservation de l'intégrité du sport par le biais d'amendements aux règlements sportifs et techniques prévus pour la saison de course 2021».

Renault, Racing Point et Ferrari avaient formellement présenté leur demande d'appel pour contester les sanctions il y a quelques semaines. On ignore pour l'instant si la Scuderia imitera les deux autres écuries en retirant à son tour sa demande d'appel des sanctions.

Avant le Grand Prix de Formule 1 d'Italie prévu dimanche, Racing Point occupait le quatrième rang des constructeurs avec 66 points, soit deux de moins que McLaren.

Pour sa part, le Québécois Lance Stroll était septième au classement des pilotes avec 42 points, à trois seulement du cinquième échelon codétenu par Lando Norris (McLaren) et Charles Leclerc (Ferrari). Pour sa part, le Mexicain Sergio Perez était neuvième, avec 33.