L’entraîneur-chef de l’équipe du Québec, Jean-Yves Doucet, est accompagné sur la photo du joueur Isaac Lefebvre, du maire de Saint-Léonard-d’Aston, Jean-Guy Doucet, ainsi que du président du comité organisateur, Denys Guévin.

L’élite du pays à Saint-Léonard-d’Aston

Saint-Léonard-d’Aston — Saint-Léonard-d’Aston est sans contredit la capitale canadienne de la balle rapide. Depuis l’an 2000, les terrains de cette localité du Centre-du-Québec ont accueilli quatre championnats nationaux. Et l’aventure se poursuit avec la tenue, du 30 juillet au 5 août, du Championnat canadien masculin des moins de 23 ans.

«Nous en sommes à Saint-Léonard-d’Aston à notre cinquième championnat d’importance. Nous sommes une petite localité avec 2500 habitants, mais nous avons des gens dévoués et des modèles de sportifs. La culture sportive est très importante», affirme Julie Robitaille, la responsable des communications du comité organisateur, pour expliquer l’excellente réputation de Saint-Léonard-d’Aston dans le milieu de la balle rapide. «Ce sont les athlètes de partout au Canada qui nous ont donné le titre de capitale canadienne de la balle rapide.»

Après quatre championnats nationaux, les organisateurs de Saint-Léonard-d’Aston ont fait leurs preuves. Ceux-ci sont réputés pour être bien structurés et livrer un tournoi agréable pour les participants. En tout, 125 bénévoles sont impliqués de près ou de loin pour la tenue du Championnat canadien.

«Maintenant, la pression est là pour ce cinquième événement d’importance», avoue Julie Robitaille.

Outre le Québec, Terre-Neuve-Labrador, la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard et l’Ontario, qui a trois équipes, seront représentés à ce championnat canadien. «Le calibre sera extrêmement fort», note Mme Robitaille.

Par ailleurs, deux membres de l’équipe canadienne qui vient de terminer quatrième au Championnat du monde se joindront à l’équipe du Québec. Il s’agit du joueur de troisième but Isaac Lefebvre et de l’entraîneur adjoint, Jean-Yves Doucet. «Les deux seuls Québécois sur l’équipe canadienne sont de Saint-Léonard-d’Aston», précise Julie Robitaille. «Isaac Lefebvre a même été un des meilleurs joueurs du championnat mondial.»

Le Québec devrait faire bonne figure à ce Championnat canadien. Les joueurs de l’équipe du Québec sont habitués de jouer ensemble. En effet, il s’agit de la même formation qui a remporté l’or au Championnat canadien U-18 de 2013... qui avait lieu aussi à Saint-Léonard-d’Aston!

À partir du 30 juillet, les équipes représentant les huit provinces participantes s’affronteront au stade de la municipalité ainsi que sur les terrains de l’école secondaire La Découverte. Si jamais la pluie se met de la partie et que des matchs doivent être reportés, les terrains de Saint-Eulalie et de Daveluyville pourraient être utilisés.