La Bécancouroise Justine Clément flotte sur un nuage depuis qu’elle a été choisie pour représenter le Canada aux Championnats du monde juniors de ski alpin.

L’éclosion de Justine Clément

Bécancour — Quatre ans après s’être mesurée à la crème de son groupe d’âge au pays, dans le cadre des Jeux du Canada, Justine Clément poursuit sa formidable progression et aura maintenant le privilège de rivaliser avec l’élite internationale lors des Championnats du monde juniors de ski alpin.

La Bécancouroise se retrouve en effet sur la liste de 10 athlètes retenus par Canada Alpin pour défendre les couleurs de l’unifolié à Val di Fassa, en Italie, du 18 au 27 février. Pour l’étudiante du Collège Laflèche, qui s’envolera vers le Vieux continent jeudi, cette sélection représente un véritable cadeau du ciel. Jamais en début de saison elle n’aurait cru avoir la chance de participer à un rendez-vous aussi prestigieux, compte tenu de son positionnement sur l’échiquier national.

Depuis le début de la saison, elle a toutefois forcé la main des décideurs en réalisant ses meilleures descentes en carrière sur le circuit Nor-Am. «Je ne m’attendais pas à d’aussi bons résultats! J’ai beaucoup amélioré mes classements. Avec la qualité de mes courses depuis le début de l’année, ça me trottait dans la tête, cette possibilité d’aller aux Mondiaux juniors. J’ai été soulagée quand j’ai eu la bonne nouvelle! Je suis très contente!», mentionne la skieuse de 19 ans.

Dans l’histoire régionale du ski alpin, rares ont été les athlètes ayant eu l’occasion de rayonner à l’international. Parmi les plus célèbres, on se souvient de Martine Lesieur, originaire de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, qui avait fait partie de l’équipe nationale de 1978 à 1980. Auparavant, la Shawiniganaise Linda Crutchfield avait notamment pris part aux Jeux olympiques d’Innsbruck, en 1964.

En ascension

En 2015, à Prince George en Colombie-Britannique, Justine Clément avait remporté une médaille de bronze en slalom, en plus d’ajouter deux neuvièmes places en Super-G et en slalom géant. Depuis, elle a accumulé les résultats intéressants, dont son couronnement lors de la Super Série, un circuit d’envergure provinciale, au terme de la saison 2017-18.

Cette saison, la skieuse affiliée au Club de ski Stoneham prouve d’ailleurs que sa victoire de l’an dernier n’était pas un coup de chance. Bien au contraire! Sur ce même circuit Super Série, Clément a déjà signé trois victoires et six podiums en six épreuves depuis le début de l’hiver.

De plus, elle a brillé sur le circuit Nor-Am qui regroupe des skieurs du Canada et des États-Unis. C’est d’ailleurs lors de l’épreuve de Panorama, en Colombie-Britannique, que la Bécancouroise a gagné en confiance avec une septième position en slalom géant, son meilleur résultat en carrière. Quelques semaines plus tard, elle a récidivé avec sa meilleure prestation en slalom avec deux huitièmes places lors de l’étape de Jackson Hole, dans le Wyoming.

L’esprit léger

À l’aube de sa plus importante compétition en carrière, voilà en plein le genre de résultats qui lui permettent de se présenter au haut de la piste l’esprit léger. «J’ai gagné en maturité et j’ai aussi pris mon entraînement encore plus au sérieux. Ça m’a donné une coche de plus. À ma première course de l’année, à Panorama, je ne pensais pas obtenir des résultats comme ça. Ça s’est avéré très bon pour ma confiance pour la suite», reconnaît l’athlète originaire du secteur Saint-Grégoire qui avait été double médaillée d’or aux Jeux du Québec de 2013, à Saguenay.

Pour sa première expérience aux Championnats du monde juniors, Clément ne compte pas se mettre une pression indue sur les épaules lors des épreuves de slalom et de slalom géant. Malgré tout, elle aimerait en conserver de précieux souvenirs.

«J’ai de la difficulté à fixer un objectif en terme de résultat. Il y a plusieurs filles contre qui je n’ai jamais coursé. Je m’en vais là-bas en souhaitant offrir mon meilleur ski. Je vais m’inspirer de mes dernières courses. En donnant mon maximum, ça devrait donner des résultats satisfaisants!», explique celle qui souhaite poursuivre son cheminement au sein du réseau universitaire américain à compter de l’hiver prochain.

À Val di Fassa, Justine Clément sera en action le 19 février, en slalom géant, ainsi que le 20 février, en slalom.