Le Viking s'est fait surprendre par les Braves à Laval dimanche dans le deuxième match de la série entre les deux équipes. L'entraîneur Alain Côté croit que ses joueurs ont compris qu'ils ne peuvent se permettre de relâchement en séries éliminatoires.

Le Viking va se réveiller, promet Alain Côté

Le duel entre le Viking et les Braves de Laval ne sera pas aussi expéditif que certains l'auraient souhaité. La troupe de Pierre Pelletier a nivelé la série dimanche dernier grâce à une victoire de 4-1. Un gain qui pourrait bien avoir réveillé la bête qui sommeillait, s'il n'en tient qu'à Alain Côté.
Le pilote n'a pas caché que ses protégés n'ont pas offert une performance à la hauteur de leur talent au vieux Colisée de Laval. Incapable de profiter de huit séquences en avantage numérique lors du premier vingt, le Viking n'a pas su rebondir.
Il ne s'agissait pas de la première fois cette saison que les Braves parvenaient à tenir tête aux Trifluviens, malgré les 38 points qui les séparent au classement général. «Ils ont réussi à nous endormir, comme c'est arrivé plusieurs fois cette saison contre eux. Je peux jurer qu'il n'y aura pas de prise du sommeil lors du troisième match. Les gars ont été mis au courant», a lancé Côté.
Ce dernier reconnaît tout de même que les Braves représentent un défi plus redoutable que lorsque les deux formations ont croisé le fer lors de la saison régulière. «Quand tu es en dernière place, tu ne calcules plus les défaites. Les séries éliminatoires leur ont permis de remettre le compteur à zéro», a-t-il souligné.
Au grand étonnement des partisans, l'entraîneur-chef des Lavallois, Pierre Pelletier, a fait appel à Matthew Murphy, un portier qui ne comptait que sept départs dans la LNAH, plutôt que Stéphane César pour amorcer le deuxième duel de la série. Une décision payante, puisque la recrue a bloqué 46 lancers. «J'étais surpris de voir Murphy devant le filet (dimanche), mais il a fait le boulot. J'ai déjà travaillé avec Pierre Pelletier. C'est un entraîneur qui aime fouetter ses hommes avec des décisions de la sorte. Le tout a porté ses fruits.»
Vendredi soir, le Viking pourra compter sur le retour de Boby Fugère, qui a purgé sa suspension d'un match écopée à la suite d'un coup de bâton sur David Massé. Côté jongle aussi avec l'idée de faire appel au dur-à-cuire Alexandre Bouchard-Leclerc, dont la saison dans la Ligue de hockey senior A de la Mauricie a pris fin la semaine dernière.
S'il va de l'avant avec cette option, il sera toutefois privé d'un attaquant qui pourrait s'avérer utile avec les blessures d'Alexandre Jacques, dont un retour est prévu d'ici deux semaines, et de Marc-André Huot, qu'on ne reverra plus cette année.
Côté prévoit donner la chance aux recrues Étienne Archambault et Benjamin Casavant de faire leurs preuves dans cette série. «Je pense que je vais donner plus de temps de jeu aux jeunes. Casavant sera en mesure de nous en donner sur l'avantage numérique avec l'absence de Huot. En avant du filet, c'est là qu'il marque la plupart de ses buts», a-t-il rappelé.
Sans surprise, Marco Cousineau sera le portier désigné pour défendre la cage trifluvienne lors de ce troisième match qui s'amorcera à 20 h au Colisée de Trois-Rivières.