Le Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph a mis la main sur la Coupe Le Nouvelliste vendredi soir.

Le Vert et Or dompte les Estacades... et la pluie

TROIS-RIVIÈRES — Les conditions n’étaient pas idéales pour jouer au football vendredi soir, mais le Vert et Or (3-0) et les Estacades (1-2) ont offert un spectacle de qualité et, surtout, un match âprement disputé aux quelques centaines de personnes qui s’étaient déplacées pour les encourager.

Au final, c’est le Séminaire Saint-Joseph qui a remporté cette édition 2018 de la Coupe Le Nouvelliste, en vertu d’une courte victoire de 9-3 sur le terrain de leurs rivaux.

Les fortes averses ont forcé les deux clubs juvéniles de Trois-Rivières à utiliser le jeu au sol à outrance. Si les Estacades sont à l’aise avec ce style, le Vert et Or est d’abord reconnu pour ses aptitudes avec le jeu aérien. Qu’à cela ne tienne, les adolescents d’Hugo Gélinas ont eu le dernier mot.

Une égalité de 3-3 a persisté jusqu’au quatrième quart, quand le quart-arrière Louis-Christophe Lamy a repéré Marc-Anthony Girard pour un long gain par la passe. «La pluie a arrêté quelques minutes et nous en avons profité», souriait Gélinas, qui a vu son porteur de ballon William Abran inscrire le seul touché de la partie, plus tard sur cette séquence.

«On savait que ça se déciderait par la course, je suis fier du travail de mes coéquipiers sur la ligne offensive. Sans eux, je n’aurais jamais trouvé les brèches pour courir», reconnaissait Abran, l’un des bons joueurs de ce match pour le Vert et Or, en plus du receveur Xavier Gaillardetz et du joueur en défensive Raphaël Bordeleau.

«En fait, tout notre front défensif en a joué une solide ce soir, ajoutait Gélinas. Ce fut un match propre, chapeau aux deux équipes. Les conditions étaient difficiles, c’était bien de voir autant de gens dans les gradins pour nous motiver.»

Dans l’autre camp, Pierre De Jean retenait l’indiscipline des siens en première demie. «On se tire dans le pied, il y a eu un gros manque de concentration. Chaque fois qu’on a eu des revirements ou de bons coups de nos unités spéciales, nous n’avons pas su en profiter à cause des pénalités.»

Dans les circonstances, le quart Xavier Bourbeau, qui en est à sa première année à cette position, a fort bien fait, tout comme Anthony Mongrain et Alex Bastien, utilisé sur les trois unités.

«On va peut-être les retrouver en séries, nous serons encore mieux préparés!»

Les Estacades seront à Lévis vendredi prochain, alors que le Vert et Or recevra Armand-Corbeil, la meilleure formation du circuit juvénile 1-b au Québec, du moins sur papier, le samedi 29 septembre en après-midi au Stade Gilles-Doucet.