L’entraîneur-chef du Vert et Or, Hugo Gélinas, lors d’un entraînement de son équipe, en milieu de semaine, sur le terrain fraîchement déneigé du Stade Gilles-Doucet.

Le Vert et Or au Bol d'Or: «On y pense depuis un an»

Trois-Rivières — Depuis leur défaite en demi-finale la saison dernière aux mains des Scorpions de l’École secondaire Armand-Corbeil, les membres de la formation juvénile du Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph n’ont qu’un objectif en tête: remporter le Bol d’Or en 2019. Après un parcours sans fautes depuis le début de la présente saison, ils pourront enfin venger ce revers alors qu’ils affronteront, à compter de 10 h samedi à Thetford Mines, les Voltigeurs du Collège Bourget en finale de la division 1B.

Les adolescents représentant la maison d’enseignement de la rue Laviolette auront donc la chance de mettre la main sur le symbole de suprématie du football scolaire et collégial québécois, et ainsi, conclure leur saison comme ils l’espèrent depuis son commencement. Les finales de toutes les ligues provinciales se tiennent d’ailleurs ce week-end au stade du cégep de la ville de l’amiante.

«On est où est-ce que l’on voulait être au début de la saison. On y pense depuis un an en fait. La défaite en demi-finale l’an dernier avait fait mal à tout le monde», indique le receveur de passe Xavier Gaillardetz.

Avec une fiche parfaite de neuf victoires et aucune défaite jusqu’ici, les protégés de l’entraîneur-chef Hugo Gélinas se retrouvent dans le siège de favoris. Mais pour eux, il n’est pas question de prendre les Voltigeurs à la légère. Ces derniers avaient d’ailleurs chèrement vendu leur peau lors du seul affrontement entre les deux équipes en saison régulière. Le Vert et Or les avaient alors battus 20-17.

«En séries, ça ne compte plus. C’est une nouvelle saison. Tu gagnes, tu avances. Tu perds, tu arrêtes. On ne regarde plus en arrière», lance avec conviction le quart-arrière Simon Brunelle.

Sur la neige et au froid

Comme ça arrive fréquemment lors du week-end du Bol d’Or, les deux équipes s’affronteront dans des conditions climatiques qui n’ont rien à voir avec celles qui prévalaient au début de la saison. En plus du froid, le terrain sera également partiellement enneigé, Thetford Mines étant, tout comme Trois-Rivières, déjà recouvert d’un manteau blanc. Question d’être fin prêts, les joueurs du Vert et Or ont pratiqué à l’extérieur à plusieurs reprises au cours de la dernière semaine. À en croire les sourires sur leurs visages à leur arrivée sur le terrain du Stade Gilles-Doucet, mercredi avant-midi, pour la courte séance d’entraînement prévue pour ceux inscrits à la concentration football, les jeunes hommes étaient très heureux de s’entraîner dans ces conditions. Il semble d’ailleurs qu’ils n’ont pas vraiment apprécié de devoir rester à l’intérieur la veille car le terrain n’était pas encore déneigé...

Plusieurs membres de la brigade défensive évoluent dans le programme de football du Vert et Or depuis leur arrivée au Séminaire Saint-Joseph. Sur la photo: Liam Schreiber, William Chabanelle, Matys Brière, Tristan Boucher, Jonathan Lambert, Jordan Bégin, Justin Marsan, Justin Labrie, Maxim Lemyre, Christophe Germain, Ulrick Gouin, Julien Desrosiers, Jordan Desaulniers Brouillette, Samuel Bédard.

«Ça sera la même chose pour les deux équipes. Mais c’est vrai que ça sera notamment plus difficile de passer le ballon. Mais on va s’adapter», philosophe le meneur offensif.

«Nos entraîneurs nous disent de carburer à ces obstacles et de voir ça comme des avantages et positivement», poursuit le demi de coin Thomas Perreault, auteur de trois interceptions en demi-finale la semaine dernière.

Tout comme ses joueurs, coach Gélinas reconnaît que le Bol d’Or était l’objectif avoué depuis la défaite contre Armand-Corbeil à Terrebonne l’an dernier.

«Il y avait des gars qui étaient dans le gymnase pour s’entraîner le lundi matin après la défaite en demi-finale. On a travaillé fort pendant l’entre-saison et la saison. Ils sont en mission. Les gars méritent ce qui leur arrive», indique l’entraîneur.

En ce qui concerne la dernière équipe qui sépare sa formation du Bol d’Or, Gélinas souligne qu’elle se présente toujours bien préparée et qu’elle est composée de plusieurs joueurs d’impact.

«Ils ont le meilleur groupe de receveurs de la ligue ainsi que le quart-arrière et le porteur de ballon avec les meilleures statistiques de la ligue. Ils ont également de bons éléments en défensive», analyse-t-il.

Évoluant en offensive, Gabriel Landry-Rouette, Raphael Lambert, Adam Lefebvre, Mathis St-Germain, Simon Brunelle, Joaquin Vallée et Xavier Gaillardetz jouent au football pour le Vert et Or depuis cinq ans.

Club des cinq ans

Cet affrontement ultime sera d’ailleurs le dernier dans l’uniforme vert et or pour plusieurs finissants, dont 21 qui évoluent au sein du programme depuis leur arrivée au Séminaire en première année du secondaire. Même si plusieurs d’entre eux envisagent de poursuivre leur carrière de footballeur dans les rangs collégiaux, le match de samedi représentera tout de même la conclusion d’une étape importante de leur jeune vie. Rencontrés en milieu de semaine, trois des membres du club sélect des cinq ans, soit Xavier Gaillardetz, Simon Brunelle et le secondeur et capitaine défensif Justin Labrie, avouent qu’ils aimeraient remporter un autre championnat pour conclure leur carrière avec le Vert et Or. Ce groupe a en effet gagné le match ultime lors de leur première saison chez les benjamins ainsi qu’à deux reprises alors qu’ils évoluaient chez les cadets.

«C’est une gang spéciale et nous le savions dès le début de l’année», avoue leur entraîneur.