Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Mardi, le commissaire de la NFL, Roger Goodell, a déclaré que la ligue avait ciblé le Canada pour disputer des matchs dans le cadre de l’expansion de son calendrier régulier de 16 à 17 parties.
Mardi, le commissaire de la NFL, Roger Goodell, a déclaré que la ligue avait ciblé le Canada pour disputer des matchs dans le cadre de l’expansion de son calendrier régulier de 16 à 17 parties.

Le Stade olympique intéressé à accueillir des matchs de la NFL

La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
Les gestionnaires du Stade olympique à Montréal se disent intéressés à accueillir des matchs de la Ligue nationale de football.

Parc olympique, qui gère le stade pour le gouvernement du Québec, a affirmé que l’organisme est toujours ouvert à l’idée d’accueillir des événements sportifs au Stade.

Mardi, le commissaire de la NFL, Roger Goodell, a déclaré que la ligue avait ciblé le Canada pour disputer des matchs dans le cadre de l’expansion de son calendrier régulier de 16 à 17 parties.

À compter de 2022, chaque club de la NFL jouera un match hors des États-Unis au moins une fois tous les huit ans. La NFL a précisé qu’elle compte d’abord se concentrer sur la tenue de parties au Canada, au Royaume-Uni, au Mexique, en Europe et en Amérique du Sud.

La plupart des meilleures foules dans l’histoire de la Ligue canadienne de football ont été enregistrées au Stade olympique. En 1977, les Alouettes de Montréal ont joué un match devant 69 093 spectateurs, le record dans la LCF.

Les Alouettes disputent maintenant leurs parties locales au Stade Percival-Molson, un stade extérieur qui peut accueillir environ 25 000 spectateurs.

«Nous possédons une riche histoire en matière de football nord-américain, notamment avec la LCF, la Coupe Grey et les Alouettes de Montréal», a fait savoir Alain Larochelle, vice-président Exploitation et développement commercial, Parc olympique, dans une déclaration transmise à La Presse canadienne.

«Le football nord-américain possède également le record de la plus grande foule sportive au Stade olympique à ce jour, confirmant notre intérêt et celui des Québécois pour ce sport. Nous serions très intéressés d’accueillir un match de la NFL, et sommes très motivés à l’idée de faire connaître nos investissements à venir et les multiples possibilités du Stade olympique aux promoteurs d’ici et d’ailleurs», a également mentionné M. Larochelle.

Les gestionnaires du BC Place, à Vancouver, ont émis une déclaration dans le même sens, plus tard mercredi.

«Le projet de calendrier international de la NFL est un développement excitant et intéressant pour les amateurs de sports au Canada.»

Au fil des ans, la NFL a présenté plusieurs matchs de son calendrier préparatoire au Canada, incluant deux au Stade olympique.

Le 18 août 1988, devant 39 112 spectateurs, les Jets de New York avaient défait les Browns de Cleveland 11-7. Le 9 août 1990, les Steelers de Pittsburgh avaient dominé les Patriots de la Nouvelle-Angleterre 30-14, devant 26 869 amateurs.

Toutefois, les Bills de Buffalo sont la seule formation de la NFL à avoir joué des matchs de la saison régulière au nord de la frontière canado-américaine. Entre 2008 et 2013, ils ont tenu un match tous les ans au Centre Rogers, à Toronto.

À l’exception de la saison dernière, la NFL a disputé au moins un match à Londres tous les ans depuis 2007. Au cours des récentes saisons, la ligue a aussi joué des matchs au Mexique.

Le Montréalais Benjamin St-Juste a admis qu’il est emballé face à la possibilité de jouer un match de la saison régulière de la NFL dans sa ville natale.

Le demi de coin de six pieds quatre pouces, 200 livres, qui a porté les couleurs de l’Université du Minnesota, pourrait être réclamé en troisième ou en quatrième ronde lors du repêchage de 2021 de la NFL.

«Ce serait fantastique», a déclaré St-Juste dans une visioconférence, mercredi. Ce serait une belle représentation pour le football canadien et les joueurs canadiens. Toute la famille, les amis pourraient venir voir (un match). Ce serait une opportunité merveilleuse pour moi.»