Le sport régional en bref

Dahlianne Côté

GYMNASTIQUE

Une chute? Pas de problème!

À 10 ans, Dahlianne Côté a donné une belle leçon de résilience à plusieurs gymnastes réunis à Saint-Jérôme, la fin de semaine dernière, où avait lieu la première sélection nationale de la catégorie Espoir 1. 

Malgré une chute à la poutre et quelques erreurs, la jeune Trifluvienne a fait preuve d’une impressionnante stabilité pour finir en deuxième position au total des appareils. Pas moins de 32 gymnastes de partout au Québec participaient à l’activité.

Elle a mérité l’or au sol, la cinquième place à la poutre et la septième au saut. «L’objectif de Dahlianne est d’être en tete d’équipe pour le Championnat de l’Est du Canada au mois de mai», explique son entraîneure du club Gym TRM Kathleen Rudisel. Dahlianne Côté campe présentement au deuxième rang du classement provincial.

Nicolas Mony et son père Guy

KARATÉ

Tel père, tel fils

Les membres de la famille Mony de Shawinigan vivront une belle expérience dans les prochaines semaines alors que le paternel, Guy, aura le privilège de diriger son fils Nicolas sur l’équipe québécoise de karaté, qui représentera la province au Championnat canadien d’Halifax, du 6 au 11 mars. 

Les sélections avaient lieu au début décembre. Au terme d’une longue journée de compétition, Nicolas Mony a été choisi et fera ainsi son entrée dans la catégorie des 18-20 ans (moins de 75 kg), volet combat. Au cours des dernières années, le Shawiniganais a bien paru a obtenant la cinquième place en kata et la deuxième position au pays pour le combat, un résultat qui l’avait propulsé jusqu’à la Coupe jeunesse de Croatie en juin et au Championnat panaméricain junior, au mois d’août en Argentine.

Laurent et Antoine Lamontagne de même qu’Isaac Brodeur ont aussi tenté de se qualifier dans leur classe respective, mais sans succès. L’entraîneur Guy Mony est toutefois confiant pour «ces jeunes prometteurs», qui pourraient revenir dans un avenir pas si lointain.

JUDO

Année record, faste récolte

Les judokas du Seikidokan (Trois-Rivières) et du Ghishintaido (Shawinigan) se sont illustrés au Tournoi espoir de Deux-Montagnes, l’un des tournois de sélection en vue du Championnat canadien de judo. Plus de 700 personnes ont foulé les tatamis de l’endroit, un record. Le Seikidokan comptait 12 représentants et le Ghishintaido, quatre.

Le premier club a remporté quatre médailles d’or et deux d’argent. Les vainqueurs sont Willaume Gaudet (U16), Léa St-Arnaud (U16), Hervé Noundo (senior) et Justin Tremblay (U18). Regis Onkirankuni (senior) et Mélyssa Cloutier ont récolté l’argent.

À Shawinigan, l’entraîneur Philippe Davidson a vu trois de ses athlètes monter sur le podium. Sans surprise, Ryôsuke Nagami-Davidson, qui continue son ascension, s’est de nouveau imposé en raflant l’or chez les moins de 14 ans, division des moins de 31 kilos. Le jeune adolescent a mérité pas moins de cinq victoires par ippon, toutes obtenues à l’aide d’immobilisations.

De son côté, Xavier Bureau a gagné l’argent chez les moins de 55 kg. Dernier médaillé du groupe, Raphaël Brûlé a aussi offert de bonnes performances chez les U16 (-38 kg) pour savourer la médaille de bronze.

Marc-Antoine Gélinas

DRAVEURS

Encore Gélinas

Les Draveurs ont battu l’une des meilleures formations du plateau vendredi en Thetford Mines et Marc-Antoine Gélinas a eu son mot à dire dans cette victoire. La Ligue nord-américaine de hockey en a pris bonne note et lui a décerné la deuxième étoile de la semaine.

Il ne s’agit pas du premier honneur hebdomadaire pour le cerbère trifluvien, qui repoussé 27 des 29 rondelles dirigées vers lui par les joueurs de l’Assurancia.