Le sport en bref

Les Draveurs ne font pas le poids à Jonquière

Les Draveurs de Trois-Rivières n’ont pas été en mesure de rivaliser avec les Marquis, vendredi soir à Jonquière. Ils ont subi une défaite de 5-2.

Après avoir laissé l’adversaire prendre une avance de 2-0 en première période, Nicolas Corbeil a inscrit les visiteurs au tableau à la cinquième minute en deuxième période. Francis Trudel et le dur à cuire Hubert Poulin, qui surprend offensivement avec trois buts en autant de matchs, ont fait bouger les cordages avant la fin de l’engagement pour porter la marque à 4-1.

Benjamin Rubin a donné un dernier espoir aux Draveurs en début de troisième période en battant le gardien Raphaël Girard, mais les Marquis ont répliqué une minute plus tard pour s’assurer de la victoire.

Marc-Antoine Gélinas, qui écope de la défaite, a fait face à 45 lancers.

Les Draveurs seront de retour au Colisée samedi soir alors qu’ils recevront l’Assurancia de Thetford Mines.

Midget AAA: Les Estacades s’inclinent

En visite à Québec vendredi soir, les Estacades de Trois-Rivières ont dû s’avouer vaincu 3-2 contre le Blizzard du Séminaire Saint-François. Malgré un filet d’Antoine McMahon avec moins d’une minute à faire à la rencontre, les Trifluviens n’ont pas été en mesure de compléter la remontée. Zackary Daneau a été l’autre marqueur pour la troupe de Frédéric Lavoie.

Les Estacades accueilleront les Grenadiers de Châteauguay dimanche.

Basketball: contre-performance des Diablos

 Intimidées. C’est le qualificatif qu’a utilisé l’entraîneur Faisal Docter pour parler de la performance de ses Diablos vendredi soir à domicile face aux Blues de Dawson. Les Rouges se sont inclinées par la marque de 79-48. «Nous n’avons pas bien joué. On a commencé en étant nerveux, je dirais que les filles était intimidées plus qu’autre chose parce que c’était Dawson», a souligné le pilote de l’équipe.

Les Blues, qui occupent le premier rang au classement de la division 1 du RSEQ, détenaient déjà une avance de 48-19 à la mi-temps. Si les performances de Fredlyne Verrier et Jasmine Martel ont été appréciées, l’effort collectif n’y était pas. «On a mieux fait au troisième et quatrième quart, mais ce n’est pas vrai qu’on va être un programme qui ne joue bien qu’en deuxième demie. Je ne suis pas content.»