Vainqueur à 26 reprises de la Classique, Serge Corbin est encore en excellente forme, comme en témoigne sa victoire avec Christophe Proulx, il y a quelques semaines, à Saint-Alexis-des-Monts.
Vainqueur à 26 reprises de la Classique, Serge Corbin est encore en excellente forme, comme en témoigne sa victoire avec Christophe Proulx, il y a quelques semaines, à Saint-Alexis-des-Monts.

Le Roi est bien de retour!

TROIS-RIVIÈRES — Tel un bon vin, Serge Corbin n’a rien perdu de son aplomb malgré l’âge. Plus rares ont été les apparitions du Roi de la rivière St-Maurice lors des dernières saisons, principalement en raison des blessures qui l’incommodaient. Mais chassez le naturel, il revient au galop: Corbin a célébré son retour en grand, terminant premier en lever de rideau de la saison du circuit provincial de canot, en compagnie de son acolyte Christophe Proulx.

«C’est tellement plaisant de retrouver ses premiers amours. Ça a été une bonne course. Je me suis vraiment amusé et c’était la priorité», a humblement expliqué celui que tous admiraient à son arrivée au parc de l’Île-Melville, mercredi soir, lors d’une activité de l’Association des coureurs en canot du Québec.

La recette du succès

Tirer son épingle du jeu à un âge aussi vénérable relève évidemment de la rigueur, de l’éthique de travail et de la passion. Questionné à savoir quelle était sa recette secrète, le sympathique canotier a admis avoir passé beaucoup, mais beaucoup d’heures sur l’eau.

«J’ai toujours fait ça, donc peut-être c’est l’aspect technique qui m’avantage. Sinon, je crois que la forme physique a toujours été là», a-t-il souligné.

Malgré les blessures qui le ralentissaient, Serge Corbin a poursuivi son entraînement, tel un cheval de course, ce qui lui a permis de revenir dans une bonne forme physique.

«Je n’ai plus 25 ans, les blessures sont plus longues à guérir. Heureusement elles ne sont plus là, car c’était ça le problème dans les dernières années. Ça m’empêchait de performer comme je le voulais.»

Le circuit provincial ZRE (Zaveral Racing Equipment) est l’un des rares à tenir des courses cet été, en raison du contexte actuel. Le premier événement de la saison s’est déroulé le 11 juillet à Saint-Alexis-des-Monts, sur la rivière du Loup. C’est à cet endroit qu’a triomphé le duo.

«Cette année, c’était juste une question de se mettre en forme. Les courses débutaient et Proulx m’a appelé, il m’a dit: veux-tu venir? Je lui ai dit oui et ça a super bien été. Ça a aidé de le faire avec lui, il est vraiment en forme.»

Et la Classique?

Reverra-t-on Serge Corbin sur l’eau lors de la Classique internationale de canots de la Mauricie?

«Je prends ça au jour le jour, semaine par semaine. Si les conditions sont là et qu’il n’y a pas de blessure, peut-être», répond le principal intéressé.

L’homme prendra part à sa prochaine course ce dimanche, sur la rivière Bécancour, en C1. En ce qui a trait au futur, ça reste à voir.

Plus que des courses

Serge Corbin ne se concentre pas seulement à exceller sur l’eau, il partage son grand savoir aux différents adeptes.

«Serge s’implique beaucoup auprès des nouveaux. Il donne de son bagage lorsqu’il croise des personnes sur l’eau», aux dires du président de l’ACCQ, Jérémy Léveillé.