Adam Braidwood est de retour à Shawinigan, un an après s’être fait passer le K.-O. par Simon Kean.

Le retour du Boogeyman

SHAWINIGAN — Pour le plaisir des amateurs de boxe, et aussi son propre plaisir, Adam Braidwood (13-2, 12 K.-O.) est de retour en Mauricie. Et cette fois, ce n’est pas le rôle du vilain.

Défait en moins de trois rounds par Simon Kean l’été dernier, le Boogeyman n’a pas réfléchi longtemps avant d’accepter l’offre de revenir se battre à Shawinigan. «Ça n’a pas même pas pris deux secondes. Dès qu’il a été question d’un combat au Québec, j’ai dit oui!»

Même s’il ne représente pas l’attraction principale, Braidwood retiendra certainement l’attention. Il livrera le troisième combat professionnel de la soirée face à Andrew Satterfield (5-2, 3 K.-O.). «Tout le monde est très gentil avec moi ici. Je n’ai pas vraiment une ville spécifique où j’ai mes fans alors c’est plaisant de sentir les gens derrière moi. Les gens de Shawinigan me voulaient de retour. Je suis content de l’opportunité qui s’offre à moi sur une grosse carte de boxe», indique l’ancien joueur de la Ligue canadienne de football, qui affirme avoir beaucoup progressé depuis son dernier passage dans la Belle province. «Je veux être un meilleur boxeur. J’ai eu du temps pour m’améliorer et je veux mettre tout ça en pratique samedi.»

Une revanche?

Déçu de la performance qu’il avait livrée à Shawinigan le 16 juin 2018, Braidwood ne dirait évidemment pas non à une revanche face au Grizzly trifluvien.

Quinze combats seront à l’affiche samedi soir, dont 10 professionnels, lors de cette soirée présentée par Eye of the Tiger Management et les Cataractes de Shawinigan.

«Présentement, je me concentre uniquement sur mon prochain combat. Mais c’est certain que j’aimerais avoir la chance de l’affronter à nouveau. Ça dépend toujours de bien des choses. Des résultats de son combat et de mon combat, entre autres. Mais je serais ravi d’avoir une autre chance contre lui.»

Une carte relevée

La demi-finale de ce gala mettra aux prises Andranik Grigoryan (10-0, 1 K,-O.) et Jorge Garcia Jimenez (14-2-1, 11 K.-O.) pour le titre NABA des poids plumes. Jimenez est ce boxeur mexicain qui a mis un terme à la carrière du Trifluvien François Pratte au mois de mars après un retentissant K.-O.

Tout juste auparavant, Kim Clavel (8-0, 2 K.-O.) se frottera à Nora Cardoza (14-6-2, 6 K.-O.) dans un duel de huit rounds chez les poids mi-mouches. Par ailleurs, la Montréalaise en sera déjà à une sixième sortie au cours des huit derniers mois.

Vincent Thibault (8-0, 2 K.-O.), Lexson Mathieu (3-0, 3 K.-O.), Artur Ziyatdinov (9-0, 8 K.-O.), Raphaël Courchesne (6-0, 3 K.-O.) et Avery Martin Duval (débuts pros) seront aussi en action dans le volet professionnel qui s’amorcera à compter de 19 h.

Auparavant, les promoteurs présenteront cinq combats de calibre amateur, dont un qui mettra en vedette la Shawiniganaise et membre de l’équipe nationale Tammara Thibeault.