L'entraîneur-chef Sébastien Vouligny estime que le dernier week-end a permis à son portier Marco Cousineau de retouver ses moyens entre les poteaux.

«Le rendez-vous le plus hot de l'année»

À son troisième match à la barre du Blizzard de Trois-Rivières, Sébastien Vouligny ne se défile pas devant l'importance du duel qui attend sa bande vendredi soir au Colisée face aux Prédateurs de Laval. Tant au classement qu'aux guichets, le match est d'une importance capitale.
«C'est le rendez-vous le plus hot de l'année à date, il n'y a pas de doute là-dessus!», lance le grand manitou de la formation senior trifluvienne.
Avec le stade de la mi-saison qui sera franchi ce week-end, le Blizzard doit absolument trouver une façon d'engranger des points au classement dans l'espoir de participer aux séries éliminatoires. Avec la venue des Prédateurs, une formation qui compte cinq points de priorité au classement de la Ligue nord-américaine de hockey, l'occasion est idéale pour pimenter la course.
«C'est vrai qu'on est dans le jus au classement! À la fin du match, il faut trouver une façon d'être au-dessus d'eux au score. Mais, il ne faut pas virer fou avec le classement. L'important, c'est de continuer à bien roder notre équipe et développer notre sentiment d'appartenance. Les gars ont très bien réagi jusqu'à présent et je demeure convaincu que les résultats vont suivre si on se développe de la bonne façon», explique Vouligny.
En plus de jeter un regard attentif au classement, la haute direction du Blizzard surveillera assurément l'activité aux guichets pour cette rencontre face à un adversaire qui n'hésite jamais à agrémenter le spectacle. Déçu du comportement de l'Assurancia lors de sa visite à Trois-Rivières le week-end dernier, Vouligny entend offrir aux partisans un affrontement à la hauteur des attentes contre Laval.
«On va trouver le moyen de faire un petit clin d'oeil aux Prédateurs. Ça serait le fun de gâter nos partisans un peu, qu'ils quittent l'aréna après avoir passé une très belle soirée. Dans tout ce qu'on fait, on ne doit jamais oublier nos fans.»
Le Blizzard devra cependant se débrouiller sans le colosse Francis Lessard face aux Prédateurs en raison d'une suspension d'une rencontre. Par contre, Martin Larivière et Martin Trempe seront de l'alignement, tout comme Pierre-Olivier Beaulieu et Stéphane Boileau.
À la suite du congédiement de Bob Desjardins, Larivière ne semblait plus intéressé à défendre les couleurs du Blizzard. Cependant, après quelques bonnes discussions avec le nouvel homme-orchestre, le vétéran a accepté de revenir à l'aréna.
«Il a pris le temps de penser à ses affaires. On a discuté en masse et on a décidé de se donner la main pour embarquer ensemble dans le bateau. Je lève mon chapeau à Larry, il a été un gentleman tout au long du processus», a pris soin de souligner Vouligny.
Le nouvel entraîneur-chef se disait par ailleurs ravi du rendement de son homme masqué, Marco Cousineau, à son premier week-end derrière le banc. Depuis le début de l'année, la pierre angulaire de l'équipe a connu quelques ennuis et Vouligny est persuadé que cette séquence est derrière lui.
«C'est notre joueur-étoile. Je suis content qu'il soit revenu en force. Il a bien gardé les buts vendredi malgré la défaite et il a encore bien fait le lendemain en étant récompensé avec une victoire.»
La dernière fois que les Prédateurs ont mis les pieds au Colisée trifluvien, ils avaient mis fin à la campagne du Blizzard au printemps dernier, lors du septième match du premier tour éliminatoire. Vendredi soir, leur visite coïncidera avec la traditionnelle soirée des toutous qui seront remis aux Artisans de la Paix.