Mathieu Bellemare a été solide en repoussant 28 rondelles.

Le plaidoyer de Bellemare

SHAWINIGAN — Les directeurs de casting ont tout ce qu’il faut en main pour faire leurs derniers choix.

C’était soir d’ultime audition dimanche au Centre Gervais Auto pour les jeunes joueurs qui tentent de mériter un casier dans le vestiaire des Cataractes. Personne n’a vraiment perdu de points dans cet exercice stressant, qui s’est terminé par une victoire de 4-2 sur les Voltigeurs de Drummondville.

À son premier départ du camp, Mathieu Bellemare a offert un plaidoyer convaincant. Le Shawiniganais, au cœur d’une lutte à trois pour les deux postes de gardiens, en plus d’une bagarre à quatre pour les trois jobs de vétérans de 20 ans, a été solide en repoussant 28 rondelles.

En troisième, alors que son club tentait de protéger une courte avance d’un but, il a été testé solidement à plusieurs reprises, mais il n’a jamais cédé. Le genre de performance qu’un gardien d’expérience doit livrer derrière une jeune équipe… «Ça faisait longtemps que je n’avais pas gagné un match, c’est l’fun. J’étais un peu nerveux en début de match. Il n’y a jamais rien d’acquis dans un camp junior, je pense avoir fait mon travail aujourd’hui. C’est un camp stressant», avouait Bellemare, qui espère bien sûr avoir une bonne nouvelle ce lundi. «On sent une différence dans la chambre cette année, les gars ont pris de la maturité. Ils se comportent comme des professionnels.»

Le dossier des gardiens devrait être au cœur des débats d’ici lundi midi, date limite pour composer l’équipe. Mais attention, le directeur-gérant Martin Mondou, l’entraîneur-chef Daniel Renaud, et leur petite armée ont aussi des décisions à prendre en défensive et en attaque.

Après le match, le vétéran Renat Dadadzhanov a été retranché, tout comme Matthew Waite, Ludovick Nault-Daigle et Mathieu Paré. Ça laissait 29 joueurs en lice pour les 24 ou 25 postes disponibles. «Et les joueurs qui étaient en audition ce soir ne nous ont pas facilité la tâche», rigolait Renaud. «On a connu un lent départ, mais on a coupé la vitesse des Voltigeurs avec de l’implication physique après 10 minutes et de fil en aiguille, on a augmenté notre temps de possession. J’ai bien aimé ce que j’ai vu.»

Renaud sait qu’il y aura des athlètes déçus lundi matin. La lutte est si corsée... «C’est différent de l’an dernier. Tout part du repêchage, on a eu accès à beaucoup de talent. C’est sûr que ça complique les choses. Il faut maintenant prendre les décisions en fonction de nos intérêts, mais aussi en fonction de l’intérêt des joueurs. En clair, les jeunes joueurs, on va les garder uniquement si on a de la place pour les faire jouer. Leur développement est très important à nos yeux.»

Frédérik Théorêt, Gabriel Denis et Anthony Imbeault ont marqué pour les Cataractes. William Cummings a pour sa part concrétisé la victoire en touchant la cible dans un filet désert en fin de match.