Justin Tremblay est le nouveau récipiendaire de la bourse Sport-hommage Laflèche. On l’aperçoit en compagnie d’André Beauchesne, président de la Corporation Sport-hommage Mauricie, Marie-Ève Nault, mentore, Luc Pellerin, directeur général du Colllège Laflèche, et Stéphane Roy, coordonnateur du sport-études au Collège Laflèche.

Le nouveau joyau du Laflèche

TROIS-RIVIÈRES — À l’aube d’une année fort chargée, tant sur le tatami que les bancs d’école, le judoka Justin Tremblay aura droit à un précieux coup de pouce. Le Trifluvien de 17 ans est en effet devenu le troisième récipiendaire de la bourse Sport-hommage Laflèche, succédant ainsi à la taekwondoïste Viviane Tranquille et le triathlète Pavlos Antoniades.

Pour le porte-couleurs du club Seikidokan, ce soutien financier de 1750 $ est également accompagné d’un mentorat avec la double médaillée olympique en soccer, Marie-Ève Nault.

«Je suis honoré et flatté de recevoir cette reconnaissance. C’est touchant d’être choisi comme boursier parmi tous les athlètes de haut niveau. Cette bourse représente bien tous les efforts que j’ai déployés lorsque je n’avais toujours envie de continuer», sourit le finissant de l’Académie les Estacades, dont le père, Éric, a aussi étudié au Collège Laflèche.

Au cours des derniers mois, le judoka trifluvien s’est notamment distingué lors du rendez-vous Élite-8, un championnat canadien réservé à la crème nationale, avec une troisième position chez les 55 kg dans la catégorie U18. Il a aussi remporté l’or à l’Omnium pacifique international ainsi que le bronze à l’Omnium Edmonton international.

Dans la prochaine année, Tremblay aura d’abord la Coupe Canada à son agenda, un rendez-vous international lors duquel il espère réussir à percer le top 10. Le protégé de François Noël sera aussi épié à chacun de ses prochains tournois. Ceux-ci serviront notamment à former l’équipe provinciale qui participera aux Jeux du Canada présentés à Red Deer, du 15 février au 3 mars 2019.

À travers tout ça, le judoka s’assure de garder en tête un rêve bien précis: une éventuelle participation aux Jeux olympiques. «C’est certain que c’est un objectif à long terme. Je pense que tout judoka souhaiterait y aller une fois dans sa vie», mentionne celui voue une admiration sans borne pour le judoka français Teddy Riner, double champion olympique et 10 fois champion du monde.

Donner au suivant
Sa mentore, Marie-Ève Nault, était elle aussi bien fière d’avoir été retenue pour l’épauler dans son cheminement. Par le passé, Gabriel Beauchesne-Sévigny et Richard Dober Jr, également des olympiens, ont agi comme mentors auprès des boursiers précédents. «C’est un rôle qui me tient à cœur. J’ai vécu beaucoup d’expériences dans mon cheminement et ça me fera plaisir de conseiller Justin, autant quand ça va mal que lorsque ça va bien», souligne celle qui est désormais directrice générale du Centre régional d’entraînement et d’événements de la Mauricie.

En plus de la bourse et du mentorat, le judoka trifluvien aura aussi droit à des cours spécialisés en psychologie sportive au cours de son cheminement collégial.

Pour sa part, le directeur général du Collège Laflèche, Luc Pellerin, a réitéré son grand bonheur de contribuer à un tel programme de soutien, grâce à la Fondation du Collège Laflèche, en partenariat avec la Corporation Sports-hommage Mauricie. «Des étudiants-athlètes comme Justin, c’est de l’or en barre pour le Collège. Pour nos professeurs, c’est du bonbon d’accueillir des personnes comme ça, hyper disciplinées», indique-t-il, vantant au passage le boulot effectué par Stéphane Roy, le coordonnateur du sports-études.