Mikaël Zewski

Le jour de la marmotte

TROIS-RIVIÈRES — À un peu plus d’une semaine de son prochain combat, Mikaël Zewski (30-1, 22 K.-O. ) a appris que l’identité de son rival avait changé. Blessé à l’entraînement, le Vénézuélien Jonathan Eduardo Gaston Chavez (19-1-1, 5 K.-O.) a déclaré forfait.

Pour le remplacer au pied levé, le Groupe GYM s’est tourné vers Diego Gonzalo Luque (21-5, 10 K.-O.), un Argentin qui a perdu deux de ses trois derniers duels. «C’est l’histoire de ma carrière, un adversaire qui change à la dernière minute», soupirait Zewski, qui dit ne pas prendre son nouveau rival à la légère. «Il a perdu une décision contre Chavez. C’est un gars intelligent sur le ring, qui bâtit round après round et qui fait la distance. Dans les circonstances, à une semaine d’avis, difficile de trouver mieux comme adversaire.»

Bien sûr, ces turbulences ont un prix. À moins d’un revirement de dernière minute, Zewski ne se battra pas pour une ceinture, comme c’était planifié. «Mon gérant est sur le dossier, espérons qu’il va réussir à trouver un titre. Mais c’est sûr qu’il commence à se faire tard. Je lui laisse ça entre les mains, moi je dois me préparer. Si je ne veux pas de mauvaise surprise, j’ai intérêt à être prêt quand la cloche va sonner.»