Les Patriotes de l’UQTR ont gagné 4-1 sur les Voyageurs de Laurentian vendredi soir.

Le jeu de puissance tranche

Shawinigan — Deux buts en avantage numérique ont guidé les Patriotes de l’UQTR à une victoire de 4-1 sur les Voyageurs de Laurentian vendredi soir. Ces deux filets marqués par Loïk Léveillé et Samuel L’Italien ont été marqués en première période, où les visiteurs ont pris le contrôle du match.

«C’est probablement notre meilleure première période ici depuis que je dirige l’équipe! Ce n’est jamais évident à Laurentian: le voyage est long, il faut s’habituer à la glace olympique... et il fait frette. Cette fois par contre, nous étions prêts et nous avons marqué sur des jeux préparés à l’entraînement», racontait Marc-Étienne Hubert à propos de ce match disputé devant 114 personnes!

En deuxième, les locaux ont tiré profit d’une pénalité de quatre minutes à Guillaume Beaudoin pour soutirer le momentum aux Trifluviens. Gabriel Paquin a alors rétréci l’écart à 2-1 et le gardien Sébastien Auger a dû être fort solide pour garder cette avance jusqu’au bout. William Leblanc et Olivier Garneau ont complété la marque dans un filet désert. «Auger a été solide au bon moment. C’est une belle victoire d’équipe contre un club qui connaît un bon départ et qui est bourré de vétérans.»

Patriotes et Voyageurs se retrouvent à nouveau samedi après-midi à Sudbury, pour le second duel de ce programme double.

Défaite des Estacades à Magog

Par ailleurs, les Estacades midget AAA ont trouvé chaussure à leur pied à Magog. Les Cantonniers ont marqué les trois premiers buts du match, en route vers une victoire de 4-2. Le désavantage numérique des Trifluviens, qui excellait depuis le début de la saison, en a pris pour son rhume, avec trois buts accordés en cinq essais.

«Les unités spéciales ont penché du côté des Cantonniers. Ils nous ont servi une balle courbe sur leur avantage numérique, ils sont arrivés avec un schéma que nous n’avions pas vu sur vidéo», souriait Frédéric Lavoie, fort élogieux envers ses rivaux. «On a vu pourquoi ils étaient au premier rang. Même à cinq contre cinq, c’était loin d’être évident sur la glace.

Les deux vétérans Tristan Luneau et Anthony Bédard ont réussi les buts des Estacades, dominés 33-20 dans la colonne des tirs cadrés. «C’est un bon wake-up call pour nous ce match. Les gars ont vu qu’il nous restait bien des choses à améliorer», soulignait le pilote trifluvien, qui renverra dans la mêlée ses adolescents samedi après-midi, cette fois à domicile face au Rousseau-Royal de Laval-Montréal.