L'Agence russe antidopage (RUSADA) est accusée d'avoir camouflé des cas de dopage chez des athlètes russes.

Le gouvernement russe prend en charge le laboratoire antidopage

Le gouvernement russe a donné trois mois au ministère des Sports pour prendre le contrôle du laboratoire antidopage de Moscou au centre du scandale qui a secoué l'athlétisme russe.
La Fédération russe d'athlétisme a été suspendue de toute activité par la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) à la suite d'un rapport accablant de l'Agence mondiale antidopage (AMA), qui a accusé la Russie de cautionner un système étatique de dopage et de camoufler des tests antidopage positifs.
Le laboratoire de Moscou et l'Agence antidopage russe (RUSADA) ont également été suspendus après la publication de ce rapport.
L'agence Tass cite le ministre des Sports, Vitaly Mutko, qui a indiqué que le gouvernement allait prendre la direction du laboratoire afin d'en faire un organisme à but non lucratif indépendant, libre non seulement d'opérer en Russie, mais également à l'étranger.