Les Patriotes de l'UQTR.

Le couteau à double tranchant

Trois-Rivières — Chaque année, c’est la même situation. Les Paladins du Collège militaire royal du Canada (RMC) font acte de figuration dans la Ligue de hockey universitaire de l’Ontario. Cette saison, la formation de Kingston ne paraît guère mieux, elle qui n’a pas encore connu la victoire en neuf matchs. La cible semble donc facile pour les Patriotes, qui affronteront les militaires lors de leurs trois prochaines rencontres, dont deux fois ce week-end en Ontario.

Or, c’est habituellement dans de telles situations sans adversité qu’une équipe trébuche. Voilà ce que voudra éviter Marc-Étienne Hubert lors de ces trois parties, dont la prochaine aura lieu dans une semaine au Colisée.

«C’est un couteau à double tranchant de jouer contre eux. Il faudra aborder ces matchs de la bonne façon et ne pas faire un pas en arrière. Il faut continuer à jouer de la bonne façon et continuer à bien faire les choses que nous faisons bien, comme jouer avec urgence. C’est un défi davantage psychologique que physique contre RMC.»

Les Patriotes pourraient être privés de leur deuxième meilleure marqueur, Christophe Boivin, blessé la semaine dernière. Son cas sera évalué avant les matchs.