Roger Lavergne des Cataractes et le promoteur de boxe Camille Estephan sont emballés à l’idée de présenter l’un des combats les plus importants de l’année, à Shawinigan.

«Le combat de l’année sera à Shawinigan»

SHAWINIGAN — À quelques jours du choc entre Simon Kean et Adam Braidwood, Eye of the Tiger Management et les Cataractes ont annoncé, mercredi, qu’il ne restait que 900 billets à vendre pour le gala du 16 juin au Centre Gervais Auto.

Le promoteur Camille Estephan parle déjà d’un grand succès. Il fallait le voir répondre aux questions des journalistes avec la franchise de l’homme d’affaires convaincu et confiant. S’il admet ressentir une certaine nervosité par rapport à l’issue du combat, vantant les mérites autant de son poulain Kean que de son adversaire de l’Ouest canadien, Estephan n’a aucune raison de s’inquiéter sur le plan financier.

«Avec Québec et la grande région de Montréal, Shawinigan fait partie de nos châteaux forts. La réponse des amateurs est incroyable! Habituellement, 50 % des billets se vendent dans la dernière semaine. On sait que ce sera un vrai happening.»

Le grand manitou a d’ailleurs été surpris que le président des Cataractes, Roger Lavergne, lui propose des fêtes d’avant-gala, dans le stationnement de l’amphithéâtre shawiniganais. «J’étais déstabilisé! Mais l’engouement créé pour la boxe en Mauricie m’a conquis et le plan présenté par les Cataractes était solide. Ils prennent soin des moindres détails et me donnent le goût d’explorer des avenues avec d’autres équipes de hockey junior. Nous discutons avec certains clubs en ce moment, il y a des approches.»

Et parions qu’avec une victoire samedi, Simon Kean deviendra encore plus attrayant. Pas seulement au Québec. Lavergne en est bien conscient.

«Nous sommes privilégiés. Kean-Braidwood, on planche là-dessus depuis plus d’un an. On a fait nos classes avec le gala du 10 février sauf que là, on peut le dire, le combat de l’année sera à Shawinigan. Camille a embarqué dans notre belle folie.»

Après la victoire de Kean sur Alexis Santos le 10 février, Estephan avait promis que le géant trifluvien reviendrait se battre dans sa région. Mercredi, il a tenu des propos plus nuancés sur les chances de revoir Kean en Mauricie, dans son ascension vers un combat de championnat du monde.

«S’il gagne samedi, il sera encore plus gros. Simon deviendra la plus grande star québécoise de la boxe dans le monde. Il n’y a aucun pugiliste qui vend autant que lui présentement, on parle d’environ 8000 billets en deux galas! En ce sens, il faut que nous soyons réalistes et évaluer qu’est-ce qui va nous rapporter le plus. D’un autre côté, la base de fans, le lien d’attachement avec la Mauricie, est un aspect important à considérer. Il faut balancer tout ça dans nos réflexions.»

Roger Lavergne saisit le raisonnement de son partenaire d’affaires. «Quand il est question de Simon, on comprend la prudence de Camille. En montant les échelons, Simon se rapproche des villes comme Vegas ou Londres. En toute logique, organiser le combat Kean-Braidwood, c’est déjà énorme et peu de gens croyaient cela possible. Il faut en profiter.»

Sept combats meubleront la carte de samedi, soit deux de moins que ce qui avait été dévoilé au départ. Lavergne et Estephan estiment tout de même, avec raison, que la qualité des pugilistes risque de faire la différence.

Le Kazakh Sadriddin Akhmedov, qui vit à Montréal, est un boxeur rempli de promesses. Son compatriote Nurzat Sabirov a expédié tous ses adversaires à l’hôpital depuis le début de sa carrière. Yves Ulysse Jr est un autre boxeur de plus en plus connu au Québec et il se mesurera à un rival invaincu en Ernesto Espana (Venezuela, 25-0-1, 20 K.-O.), tandis que le Trifluvien François Pratte (6-0), en affrontant Eric Taylor (8-1-2, 4 K.-O.), jouera très gros, Estephan lui ayant promis un contrat de cinq combats advenant une victoire.

Autre guerre de mots?
La conférence de presse des deux vedettes du gala se tiendra à Espace Shawinigan, jeudi à 11 h. Il faut s’attendre à ce que le ton monte de nouveau. En passant, le clan Braidwood a préféré établir ses quartiers à Montréal...

La pesée officielle est par ailleurs prévue vendredi, dès 12 h 30, à la Place des canotiers de Shawinigan, devant l’Auberge Gouverneur...

Les 400 premières personnes présentes aux célébrations d’avant-combat samedi, à compter de 17 h, recevront un chandail de l’équipe de Simon Kean.