Zachary Bolduc devrait évoluer aux États-Unis la saison prochaine.

Le clan Bolduc garde le cap

Québec — Pressenti comme l’un des plus beaux espoirs au repêchage de samedi, le Bécancourois Zachary Bolduc va briller par son absence au Centre Vidétron. Malgré un appel de la Ligue pour l’inciter à changer d’idée, le clan Bolduc garde le cap et suivra plutôt l’encan sur les ondes de TVA Sports au domicile familial.

«Le plan de Zachary est de jouer au Mount St.Charles (un programme scolaire aux États-Unis) l’an prochain et de prendre ensuite une décision. Rien n’a changé. On ne veut pas, par sa présence, semer de la confusion chez les équipes. Tout le monde a eu la même information», martèle Dominic Ricard, conseiller du jeune homme au sein de l’agence CAA.

Bolduc a quand même alimenté les discussions cette semaine en accordant une entrevue à Matthew Vachon, de La Nouvelle Union, au cours de laquelle il a évalué à 50 % ses chances de jouer dans la LHJMQ en 2020-21, et même à ouvrir une porte pour l’an prochain.

«J’ai signé là-bas (Mount St.Charles) , donc je n’ai comme pas vraiment le choix d’y aller. Dans mon contrat, il est indiqué que si je n’y vais pas, j’ai une somme d’argent à débourser, soit 26 000 $. Les formations de la LHJMQ sont au courant de ça. L’équipe qui voudra me faire changer d’idée devra donc me repêcher, me convaincre et finalement payer cette somme. Ça demeure évidemment hypothétique», a livré celui qui est répertorié sixième par la Centrale du soutien au recrutement.

Ricard ne bronche pas quand on lui rapporte les propos de son protégé. «Il a simplement dit la vérité. C’est vrai qu’il a signé à Mount St.Charles, et que le plan est d’aller là. Ce n’est pas une stratégie, il ne tente pas de choisir son équipe.»

Le conseiller tue également dans l’œuf la rumeur voulant que la famille Bolduc ait accepté de rencontrer secrètement les Sea Dogs de St-John, après avoir repoussé les autres équipes qui désiraient vendre leur salade. «Ce n’est pas vrai du tout! Toutes les équipes ont été traitées de la même façon. Pour nous, c’est une question de respect.»

Rappelons que neuf des 21 meilleurs espoirs en vue du repêchage de samedi ont été évasifs sur leurs plans en vue des prochaines années. Contrairement à Bolduc, la majorité des autres récalcitrants devraient toutefois être présents dans les gradins du Centre Vidéotron.