L'épreuve de rallycross du GP3R.

Le Championnat américain de rallycross reluque le Canada

Le Grand Prix de Trois-Rivières risque de perdre son monopole du rallycross au pays. Le championnat américain de la discipline, le Red Bull Global Rallycross (GRC), a dévoilé son calendrier pour la saison 2017 et deux courses canadiennes figurent à la programmation. On ignore toutefois où se tiendront ces événements, programmés pour le 17 et le 18 juin.
Le Red Bull Global Rallycross se veut l'adversaire direct du Championnat mondial de rallycross, dont les activités se déplacent chaque année dans les rues de Trois-Rivières depuis 2014. Le Championnat mondial, créé sous l'impulsion de la Fédération internationale de l'automobile, ne compte aucune épreuve aux États-Unis. Celle de Trois-Rivières est la seule à se dérouler en Amérique, après l'abandon de la manche de l'Argentine, remplacée depuis par celle d'Afrique du Sud.
Le directeur général du GP3R, Dominic Fugère, connaissait les intentions du GRC depuis l'automne. Pour le reste, il n'est au courant de rien. Comme un très grand nombre de personnes, d'ailleurs...
«Aucun commanditaire ne peut me répondre à savoir où les deux courses seront présentées. Aucune équipe non plus», mentionne Fugère, qui a pu s'entretenir avec les membres de certaines écuries du GRC, à Charlotte au mois de novembre. «On nage dans l'inconnu en ce moment.»
Le site ontarien du Canadian Tire Motorsport Park, hôte de deux étapes de la série canadienne NASCAR Pinty's chaque année, revient parfois dans les discussions. À l'instar du GP3R, le circuit situé à Bowmanville représente l'un des endroits prisés par les amateurs de sport automobile au pays et il ne serait pas surprenant que les bonzes du rallycross américain lorgnent cette destination. Les dirigeants du circuit n'ont pas retourné les appels du Nouvelliste mercredi. Toutefois, il semble qu'aucun contact n'ait eu lieu entre les deux instances.
Le Global Rallycross a reçu certaines critiques ces derniers mois, lui qui a entre autres abandonné des rendez-vous prisés de ses fans, dont ceux de Detroit et Las Vegas. La perte de la star mondiale Ken Block au profit du Championnat mondial de rallycross a aussi fait mal à l'organisation américaine, et ce malgré l'implication des Scott Speed, Steve Arpin et Tanner Foust. On dénombrait moins de voitures pendant le championnat de 2016.
À l'inverse, le Grand Prix de Trois-Rivières a confirmé, en octobre dernier, une nouvelle entente de trois ans avec le Mondial de rallycross. «L'intérêt pour le sport grandit au Canada, on en a la preuve avec cette nouvelle du championnat américain qui tente de percer ici.»
Les intentions de l'ancien champion de Formule 1 Jenson Button pour le rallycross attisent aussi l'appétit des promoteurs. Button a testé, récemment en Floride, une Honda Civic de l'équipe Olsberg MSE, impliquée dans le championnat américain. Le Britannique de 37 ans s'est aussi montré intéressé pour le Championnat mondial, mais il serait étonnant qu'il s'investisse à temps plein dans une ou l'autre de ces séries dès cette année. 
Honda fait partie des manufacturiers présents au sein du championnat américain, mais n'a pas encore fait le saut dans la série mondiale de la FIA. Un pilote de la trempe de Jenson Button pourrait néanmoins forcer le constructeur japonais à emboîter le pas.