La finale féminine a eu lieu en après-midi devant 1200 amateurs.

Le cap des 11 000 spectateurs franchi

SHAWINIGAN — La qualité des glaces et l’accueil chaleureux du comité organisateur figurent parmi les points forts recensés par les bonzes de Curling Canada, alors que le rideau tombait sur le Championnat canadien de curling junior.

Pour le directeur général de l’événement Alain Boucher, c’est un projet amorcé il y a 23 mois qui se termine.

«Avec le nombre de passeports vendus, on aurait aimé atteindre les 15 000 visiteurs, mais la neige et les températures froides de la première fin de semaine n’ont pas aidé», analysait Boucher, heureux d’avoir attiré environ 11 000 personnes.

«Un décompte physique», tient-il à préciser, et ce pour 23 séances de jeu.

1200 personnes en finale
La finale féminine a eu lieu en après-midi devant 1200 amateurs. Sans surprise, la présence d’un club québécois dans l’une des deux finales a garanti au comité un bon roulement lors de l’ultime journée. Plusieurs dizaines de personnes regardaient la finale masculine, plus tard en soirée, en direct du fameux igloo, érigé dans le stationnement de l’Aréna et du Centre municipal de curling.

«Nous avons marqué l’histoire du curling à Shawinigan, une histoire vieille de 113 ans, souligne Boucher avec une pointe de fierté bien sentie. Après le banquet de vendredi à Espace Shawinigan, j’ai reçu de nombreux courriels et lettres de remerciements.»

«Pour une ville de 49 000 personnes comme la nôtre, nous pouvons être fiers de la qualité de l’accueil. En plus, les glaces étaient formidables, grâce au travail de Frédéric Joannette. Un bénévole m’a dit que le championnat avait rapproché les membres du Club de curling de Grand-Mère. Ça m’a touché.»

Il est encore tôt pour se commettre avec un bilan financier, mais Boucher est confiant de le dresser à l’encre noire, notamment en vertu de l’appui des trois paliers de gouvernement.

Prince Albert en visite
John Toner et Matt Sawatzky étaient parmi les spectateurs les plus attentifs à l’Aréna de Grand-Mère.

Les deux hommes représentent le comité de Prince Albert 2019, qui organisera le prochain championnat junior, en Saskatchewan.

«Nous souhaitons remplir notre aréna comme vous l’avez fait pour la finale des filles», a dit Toner au Nouvelliste.

«Les joueurs sont heureux, ils ont passé du bon temps à Shawinigan. Nous avons bien apprécié l’igloo, qui permettait aux gens de se réunir entre les séances de jeu.»

Même son de cloche chez le directeur général Sawatzky.

«Je suis impressionné par les infrastructures. Si nos joueurs de la Saskatchewan peuvent se classer en finale, comme le Québec ici, nous aurons déjà accompli beaucoup!»