Le Canada a enlevé les honneurs de la Coupe Spengler en décembre 2015.

Le Canada à la défense de son titre

La joie de la conquête canadienne au Championnat du monde de hockey en 1994 est encore fraîche dans la mémoire de Luke Richardson.
Vétéran de plus de 1400 matchs en 21 saisons dans la LNH, la victoire qui mettait fin à une disette de 33 ans sans titre du Canada au Championnat mondial est un des faits saillants de la carrière du défenseur.
«Vous vous souvenez de cette sensation, a-t-il dit. C'était spécial de faire partie de cette victoire.»
Maintenant entraîneur-chef du Canada à l'édition 2016 de la Coupe Spengler, Richardson espère créer de nouveaux souvenirs pendant le temps des Fêtes.
Les Canadiens sont débarqués à Davos, en Suisse, en tant que champions en titre.
Comme à l'habitude, les cinq autres équipes européennes sont au coeur de leur saison, tandis que la formation canadienne est constituée de joueurs évoluant hors de la LNH et un peu partout sur la planète.
Le Canada aura un entraînement complet le jour de Noël, avant d'amorcer le tournoi le lendemain avec un duel contre le Dynamo de Minsk, de la KHL. «Nous avons assemblé un groupe unique, a dit Richardson, qui est âgé de 47 ans. Certains n'ont jamais eu l'occasion de représenter le Canada. C'est quelque chose de spécial et vous pouvez voir leur passion.»
Richardson, qui a passé les quatre dernières saisons comme entraîneur-chef du club-école des Sénateurs d'Ottawa dans la Ligue américaine, a décidé de quitter l'organisation le printemps dernier en espérant obtenir un emploi dans la LNH.
«J'aimais mon travail, mais j'étais prêt pour un nouveau défi, c'est-à-dire la LNH, a-t-il raconté. Malheureusement, il y a seulement 30 postes et je dois être patient.»
Richardson a accepté d'être l'adjoint de Dave King à la Coupe Deutschland en novembre. King sera maintenant entraîneur associé aux côtés de Richardson à la Coupe Spengler, que le Canada espère remporter pour une 14e fois.
«Je me fie à lui tous les jours, a dit Richardson au sujet de King. J'ai eu la chance de jouer sous ses ordres (à Columbus) pendant une saison. J'avais beaucoup appris à l'époque.
«La Coupe Deutschland a aussi été une occasion d'apprendre tous les jours. Son éthique de travail est remarquable et un élément positif dans un tournoi aussi court.»
Le Canada comptera sur cinq vétérans qui ont participé à la conquête de la Coupe Spengler l'an dernier sous les ordres de Guy Boucher: les attaquants Chris DiDomenico, Cory Emmerton et James Sheppard, le défenseur Daniel Vukovic et le gardien Drew MacIntyre.
Les anciens de la LNH Mason Raymond, Shaone Morrisonn, Gregory Campbell et Nick Spaling font aussi partie de la formation, tout comme le gardien espoir du Canadien de Montréal Zachary Fucale.
«Hockey Canada vise l'or à tous les tournois, a rappelé Richardson, qui a aussi porté l'unifolié au Championnat mondial junior en 1987 et au Championnat mondial en 1996. C'est là que nous établissons la barre. Nous savons que chaque soir, nous avons une cible dans le dos.»