Pour l’instant, un événement sportif a été confirmé au Colisée pour 2021 et 2022. Il s’agit du Tournoi de hockey des policiers provinciaux du Québec.

Le Brier ou le Scotties à Trois-Rivières?

TROIS-RIVIÈRES — Alors qu’on ignore toujours si une équipe junior ou professionnelle de hockey élira domicile au nouveau Colisée de Trois-Rivières du District 55 dans les prochaines années, des promoteurs de la région étudient la possibilité d’y organiser un championnat canadien majeur de curling, le Brier (masculin) ou le Tournoi des cœurs Scotties (féminin) vers l’horizon de 2022.

Le Nouvelliste a appris que les personnes intéressées à mener cet ambitieux projet auraient rencontré des employés de la Ville de Trois-Rivières ainsi que du milieu du tourisme afin de mesurer leur degré d’intérêt.

Tout cela demeure embryonnaire, mais des discussions ont déjà eu lieu.

Il faut dire que la Mauricie mise sur une réputation enviable sur le plan événementiel lorsqu’on parle de curling.

En 26 ans, deux championnats canadiens juniors ont été présentés: un à Trois-Rivières (1993), l’autre à Shawinigan (2018).

La cité de Laviolette a même accueilli le Championnat mondial junior de 2004, les finales ayant attiré des milliers de personnes au Colisée du parc de l’Exposition. Trois ans plus tard, Trois-Rivières recevait les meilleurs joueurs de niveau senior au pays.

«Il y a une expertise dans votre région pour organiser une compétition de ce genre. Je n’étais pas au courant, sauf que ça ne me surprend pas», témoigne le directeur général de Curling Québec, Marc-André Robitaille, dont l’organisme n’est pas rattaché à la planification d’un événement comme le Brier ou le Scotties.

«Je peux tout de même vous confirmer que ce sont des retombées économiques importantes pour une ville. Il y a trois séances de matchs chaque jour pendant plus d’une semaine. Un championnat canadien élite en curling, c’est un contrat de télédiffusion dans les deux langues officielles, une forte présence médiatique et des amateurs de toutes les provinces qui se déplacent pour encourager leur équipe.»

Le Scotties plus réaliste?

Chaque année, le Brier constitue l’événement phare dans le monde du curling au pays. En 2019, Brandon au Manitoba a attiré la compétition. La ville de Kingston en Ontario a été choisie pour 2020.

Dans les deux cas, Trois-Rivières mise sur un bassin de population plus important, en plus de profiter d’une situation géographique enviable. Ceci dit, la culture du curling n’est pas aussi forte au Québec qu’elle peut l’être dans d’autres provinces canadiennes.

De plus, une candidature trifluvienne pour le Brier s’avérerait une aventure financière plus risquée que le Tournoi des cœurs Scotties. Par le passé, le Brier a souvent été organisé dans des amphithéâtres de plus de 8000 places. Le futur Colisée de Trois-Rivières comptera environ 4500 sièges quand il ouvrira officiellement ses portes, à l’automne 2020.

«La prévente de billets est aussi un aspect à considérer, témoigne Marc-André Robitaille. Sans oublier l’expertise pour la préparation des glaces. Sur ce point, vous avez un avantage en Mauricie avec les canadiens juniors.»

La dernière édition du Brier présentée au Québec remonte à 1988 (Chicoutimi), tandis que l’aréna Maurice-Richard à Montréal avait organisé le Scotties de 2014. L’expérience de Montréal n’avait pas été un succès.

En Mauricie, les quatre tournois d’envergure présentés depuis 1993 ont répondu aux attentes, mais l’ampleur et les budgets d’exploitations étaient beaucoup moins élevés qu’un Brier ou un Scotties. Pour ce dernier, on parle d’un budget avoisinant les 2 millions $. Ça prendrait aussi l’implication de quelque 400 bénévoles.

Qu’à cela ne tienne, Curling Canada demande le dépôt d’une offre minimale de 400 000 $ pour le Scotties et de 750 000 $ pour le Brier! À titre comparatif, le minimum requis pour les Championnats canadiens juniors s’élève à 20 000 $... Bref, c’est un monde de différences et ça prend des partenaires solides pour se lancer dans une telle aventure.

À l’écoute

Délégué commercial au tourisme sportif pour Innovation et développement économique Trois-Rivières, Jean-Philippe Lemay confirme avoir eu des rencontres avec des promoteurs intéressés à amener un événement d’envergure de curling au nouveau Colisée.

«On voit ça d’un très bon œil, car on sait qu’en termes de capacité d’accueil, avec le futur amphithéâtre et notre offre d’hôtellerie, Trois-Rivières n’a rien à envier aux autres villes. Par contre, il est beaucoup trop tôt pour nous avancer dans ce processus. C’est un plan assez costaud.»

Pour l’instant, un événement sportif a été confirmé au Colisée pour 2021 et 2022. Il s’agit du Tournoi de hockey des policiers provinciaux du Québec.