Les glaces de l’Aréna de Grand-Mère sont prêtes pour accueillir les meilleurs joueurs de curling du Québec, du 13 au 20 janvier.

Le Brier dans la mire

Shawinigan — La planète curling du Québec aura les yeux tournés vers l’Aréna de Grand-Mère, dès dimanche et jusqu’au 20 janvier, alors que se tiendront les Championnats provinciaux masculin et féminin. L’enjeu est grand; les vainqueurs représenteront le fleurdelisé au Tournoi des Coeurs Scotties (femmes) ainsi qu’au Brier (hommes).

Les amateurs de curling de la région, et on sait qu’ils sont nombreux, seront gâtés au cours des prochains jours. Non seulement s’agit-il de l’élite du sport dans la province, il y a une forte représentation de joueurs originaires de la Mauricie parmi les équipes.

Martin Ferland agira à titre de capitaine de sa formation. Celui qui n’a plus besoin de présentations évoluera aux côtés de Don Bowser, Jason Camm et d’un autre Mauricien, Vincent Bourget.

Après avoir goûté au championnat national en 2007, Ferland tentera de s’y qualifier de nouveau. Il mènera l’une des 14 équipes masculines à Grand-Mère. Celles-ci se sépareront en deux groupes. Les trois meilleures de chacune des sections passeront à la ronde suivante, celle avant le carré d’as.

De son côté, Philippe Lemay jouera comme troisième dans la formation de Martin Crête. Éric Sylvain et Philippe Ménard compléteront le quatuor. Lemay se trouve à remplacer Jean-Michel Ménard, considéré comme le meilleur joueur au Québec. Ce dernier a pris une année sabbatique, mais le groupe reste l’un des favoris pour tout rafler.

Finalement, le skip Stéphane Michaud, membre du Club de curling de Trois-Rivières, s’alliera avec ses coéquipiers David Jutras, Sylvain Proulx, Luc Bellefeuille et Claude Perron (cinquième) pour essayer de causer la surprise.

Chez les dames, Roxanne Perron (Trois-Rivières) sera aussi à surveiller. Cinq équipes féminines batailleront pour l’unique place disponible aux Scotties.

Martin Ferland

Ferland et son groupe arrivent à Shawinigan avec une confiance modérée, conséquence d’une saison en «montagnes russes». En tout début de saison, ils ont causé la surprise en battant le champion olympique des Jeux de PyeongChang, l’Américain John Shuster.

Ça s’est toutefois gâté par la suite et le bilan fut mitigé. «C’est la première année qu’on joue ensemble», rappelle Ferland, dont l’équipe se classe au quatrième rang des favoris, derrière le champion défendant Mike Fournier, l’équipe de Martin Crête ainsi que celle de Jean-Sébastien Roy.

Philippe Lemay

«Je suis heureux de jouer à la maison. Depuis la fermeture du Laviolette à Trois-Rivières, je suis membre à Grand-Mère. Ça serait vraiment spécial de confirmer mon retour au Brier en gagnant ici.»

Ferland et Vincent Bourget sont les deux curleurs de la région intégrés dans cette équipe. Bourget, qui pratique autant le curling que le baseball, joue à la position de lead. «C’est un bon athlète, un brosseur efficace. Le balayage est important à notre niveau, il peut faire la différence.»

Ferland espère conclure la ronde préliminaire avec au moins quatre victoires, question de se qualifier pour la suivante. Le contraire s’avérerait une déception.

Philippe Lemay

Le joueur de Grandes-Piles salue son retour à la compétition après une pause de trois ans. Il était en fait remplaçant au sein de l’équipe menée par Jean-Michel Ménard. La pause de ce dernier lui a ouvert la porte.

Il rejoint un trio fort expérimenté, celui qui a le plus souvent défendu les couleurs du Québec parmi les joueurs actifs à l’Aréna de Grand-Mère d’ici au week-end prochain.

«On se connaît bien! C’est étrange, parce que ces gars-là m’ont souvent battu en finale du provincial», sourit Lemay, dont l’unique présence au Brier se limite à l’édition de 2007. Il faisait alors équipe avec Martin Ferland.

La formation de Crête, dont Lemay fait partie, a remporté le dernier tournoi préparatoire avant les provinciaux. «On a battu les Écossais, les troisièmes au monde. C’est clair qu’on arrive à Grand-Mère avec le sentiment qu’on peut être sacrés champions.»

Stéphane Michaud

Pour Stéphane Michaud et ses coéquipiers, l’objectif est simple: jouer sans complexe et, qui sait, causer quelques surprises.

«On a pas mal moins de vécu que d’autres joueurs, comme Martin ou Philippe par exemple. Ce sera notre premier championnat provincial, mais on pense qu’on mérite notre place.»

Martin Ferland

Les Trifluviens sont répertoriés au huitième échelon du classement de Curling Québec. Ils n’ont pas eu à passer par le processus des qualifications pour mériter leur place à Grand-Mère. Ils seront dans le même groupe que Martin Crête.

Carnet de notes

Une soixantaine de bénévoles, menés par le responsable Serge Bourassa, mettront l’épaule à la roue pour faire de ces provinciaux un succès... Les Championnats provinciaux de curling sont les seuls que le Club de Grand-Mère n’avait pas encore accueillis... Le hockey mineur et le club de patinage artistique Ook-Pic s’impliqueront aussi dans l’organisation.