Le Bellemare de Louiseville fait maintenant face à l'élimination après s'être incliné par la marque de 6-5 samedi soir face au Bigfoot de Saint-Léonard-d'Aston.

Le Bigfoot à un gain du titre

Après l'avoir emporté de manière convaincante vendredi par la marque de 5-2, le Bellemare de Louiseville croyait bien être en mesure de niveler la série finale de la Ligue de hockey senior A de la Mauricie, samedi. Le Bigfoot de Saint-Léonard-d'Aston a toutefois rebondi et a signé un gain de 6-5 dans une rencontre âprement disputée.
Tirant de l'arrière 4-2 avec vingt minutes à faire, les Louisevillois ont nivelé la marque en milieu de période, au grand plaisir de leurs partisans. Le Bigfoot est toutefois revenu à la charge quand Anthony Lebel a battu le gardien Joël Quirion. Encore une fois, les locaux ont comblé l'écart du bout de bâton de David Poulin pour porter la marque à 5-5.
Avec moins de quatre minutes à faire à la rencontre, Samuel Fortier a jeté une douche froide sur les Louisevillois en marquant le sixième et dernier but des siens, propulsant le Bigfoot en avance 3-1 dans la série.
La déception était lisible sur le visage de l'entraîneur du Bellemare, Alexandre Melaçon, qui estime que sa bande mériterait un bien meilleur sort. «C'est plate. C'est 3-1 pour eux, mais ça pourrait être 3-1 pour nous. Cette série aurait pu tourner de l'autre bord», a-t-il mentionné.
«Nous avons tellement de blessés que c'en est décourageant. Oui, nous sommes dans le trouble à 3-1, mais on joue tellement mieux que je me dis que nous ne pouvons pas toujours être malchanceux», a-t-il ajouté.
Dans le camp adverse, le pilote Sébastien Vouligny était bien heureux de voir sa troupe rebondir après sa contre-performance lors du troisième match de la série. «Nous avions eu un début d'excès de confiance (lors de la défaite). Samedi, on sentait que les choses étaient différentes et même si nous tirions de l'arrière 2-0, les gars ont fait preuve de caractère et ont su répondre.»
Le défenseur Pierre-Luc Goupil a été particulièrement efficace chez les Léonardois avec une récolte de deux buts. «Il a joué tout un match et est sorti très fort. Il avait l'air de Scott Niedermayer. On dirait qu'il a dansé avec la rondelle durant tout le match. Mes adjoints, André Alie et Bruno Thériault, ont aussi fait tout un travail derrière le banc.»
Ainsi, le Bigfoot aura l'opportunité d'être sacré champion de la LHSAM pour une deuxième année consécutive s'il l'emporte ce vendredi devant ses partisans. Melançon est bien conscient que le Bellemare se retrouve le dos au mur et qu'il n'a plus droit à l'erreur.
«Oui, la pression est sur nous, mais je n'ai jamais vu un championnat de qualité être gagné sans pression. Lorsqu'on est jeune, on s'imagine tous gagner le septième match de la Coupe Stanley, et non pas une partie qui ne veut rien dire. Est-ce que nous aurons réponse à cette pression? C'est ce que nous saurons vendredi soir.»