La nouvelle prise de Camille Estephan, le poids lourd Arslanbek Makhmudov, a porté sa fiche à 2-0 au Centre Vidéotron. Cette armoire à glace russe de 6’6’’ est entraîné par Marc Ramsay, et pourra offrir du sparring de qualité à Simon Kean au cours des prochaines années.

Lavergne à nouveau aux premières loges

QUÉBEC — Pour une deuxième semaine d’affilée, Roger Lavergne a consacré son samedi soir à la boxe. Cette volonté d’être au premières loges pour les galas au Casino de Montréal et au Centre Vidéotron se veut bien sûr une façon pour le président des Cataractes de s’assurer que Camille Estephan n’oublie pas Shawinigan, lui qui doit décider au cours des prochaines heures où va se tenir le choc entre Simon Kean et Adam Braidwood. Shawinigan se bat avec Québec et Laval pour mériter le privilège de présenter ce combat fort attendu sur la scène nationale.

«C’est une grosse décision pour Camille, on comprend qu’il prenne le temps de bien analyser le dossier avant de prendre sa décision», livrait Lavergne, accompagné par une dizaine de ses proches dont Dominique Cossette, lui aussi actionnaire des Cataractes. «Les discussions ont toujours été cordiales avec Camille. Nous avons fait nos devoirs, nous sommes prêts à ouvrir la machine si ce gala s’en vient chez nous.»

Le président des Cataractes ne veut pas trop s’avancer sur ses chances de convaincre Estephan au photo finish. «C’est dur à dire. On ne contrôle pas tout. Mais en toute honnêteté, les discussions sont très avancées, il ne reste que quelques détails à aborder. Camille sait quel genre de soirée on peut lui livrer. Notre travail de février nous donne confiance.»

Effectivement, Estephan a été impressionné par sa soirée à Shawinigan cet hiver. Ça paraissait encore samedi soir puisqu’il avait engagé le même band et le même disc jockey pour mettre de l’ambiance dans le Centre Vidéotron. Sa structure de prix pour les billets était aussi inspirée du modèle concocté par les Cataractes.

Un nouveau partenaire pour Kean

Outre la finale impliquant Kean, 10 autres combats meublaient la soirée à Québec. Au nombre des pugilistes sur cette sous-carte, il y a avait la nouvelle prise d’Estephan, le poids lourd Arslanbek Makhmudov, qui a porté sa fiche à 2-0. Cette armoire à glace russe de 6’6’’ est entraîné par Marc Ramsay, et pourra offrir du sparring de qualité à Kean au cours des prochaines années. Ce qui ne se sera certainement pas de refus, puisque c’est difficile pour le Trifluvien de se trouver des partenaires d’entraînement étant donné son gabarit et sa puissance.  

En ce qui concerne son combat de samedi, Makhmudov n’a même pas encaissé un coup face à Arturo de la Cruz, (5-9, 1 K-O), qu’il a liquidé en 46 petites secondes.

Pas le temps de niaiser!

Vous pouvez parier que Tony Barreras (1-2 1 K.-O.) ne jouera plus jamais la carte du fair play dans sa carrière! Après le son de la première cloche, le Mexicain a voulu donner la main  à son adversaire Sadriddin Akhmedov, qui a plutôt répliqué avec une droite dévastatrice. Le nouveau joyau d’Eye of the Tiger Management l’a ainsi envoyé au tapis. Barreras s’est relevé, est revenu vers son rival, qui a fini son travail de démolition en 31 petites secondes. Pour des débuts chez les pros, difficile de trouver plus fracassants!