L’attaque des Estacades a orchestré un barrage de 60 tirs.

Laval-Montréal arrache la première manche face aux Estacades

TROIS-RIVIÈRES — Les Estacades de Trois-Rivières ont été surpris par le Rousseau-Royal de Laval-Montréal, mardi en lever de rideau des séries éliminatoires de la Ligue de hockey midget AAA du Québec. Malgré 60 lancers au filet, les équipiers de l’entraîneur Frédéric Lavoie ont baissé pavillon 3-2 en prolongation au Complexe sportif Alphonse-Desjardins.

Jason Perron a profité d’une exécution parfaite de son joueur de centre Alexander Gaudio, qui a remporté la mise au jeu en territoire offensif, pour battre le gardien Olivier Leclair d’un tir sur réception précis et semer l’hystérie dans le camp visiteur, à 12:16 de la première période de prolongation.

Ce but gagnant est venu couronner une remontée du Rousseau-Royal qui avait concédé les deux premiers buts du match aux Estacades.

Après deux périodes sans le moindre but, les Trifluviens ont ouvert la marque par l’entremise de Zachary Gravel qui a complété une magnifique passe du défenseur Jacob Guévin. Quatre-vingts secondes plus tard, Alexandre Parent a doublé l’avance des siens avec un tir vif qui laissait croire que les Estacades allaient prendre leur envol pour de bon.

Cependant, après avoir raté une occasion d’enfoncer le clou en avantage numérique, les Estacades ont vu leurs rivaux toucher la cible deux fois en moins de deux minutes pour ramener tout le monde à la case départ.

Après quelques occasions ratées de part et d’autre lors d’une prolongation qui a offert du jeu très ouvert, Perron a tranché le débat devant 398 spectateurs.

À sa sortie de la patinoire, l’entraîneur des Estacades estimait que ses équipiers auraient pu être plus insistants en territoire adverse après avoir fourni deux buts sur 60 lancers. «Ça ressemblait aux autres matchs contre eux cette saison. On affronte une équipe qui ferme le jeu et qui veut nous garder à l’extérieur. Il va falloir être plus dangereux dans nos lancers et trouver une façon d’attaquer davantage l’enclave», a soutenu celui qui était privé des services d’Anthony Bédard pour ce match et qui a vu Xavier Filion tomber au combat pendant la soirée.

«On a perdu la bataille des unités spéciales et notre avantage numérique aurait pu faire la différence en allant chercher un troisième but. On n’a pas saisi notre chance», a ajouté Lavoie.

Aux abords du vestiaire visiteur, les sourires étaient beaucoup plus nombreux après cette surprenante victoire arrachée en dépit d’un très large déficit au chapitre des lancers (60 contre 27.)

«On a saisi nos chances contre une équipe tenace et disciplinée. On a joué 30 bonnes minutes et notre gardien (Francesco Lapenna) nous a donné une chance de rester dans le match», souriait l’entraîneur Joey Bucci.

Même si son équipe a concédé 37 points au classement aux Estacades cette saison, l’entraîneur du Royal-Rousseau croit que son équipe peut causer la surprise au premier tour des séries de la Coupe Jimmy-Ferrari. «C’est une nouvelle saison. On affronte une équipe bien coachée, mais on va continuer de se battre. On prend cette victoire et on refait le plein d’énergie pour la suite.»

Les deux équipes se retrouveront de nouveau mercredi soir (19h) au CSAD pour le deuxième match de cette série trois de cinq.