­Laurent Lavigne a quitté la Roumanie avec une médaille d’argent.

Laurent Lavigne médaillé d'argent aux Mondiaux juniors

TROIS-RIVIÈRES — Laurent Lavigne a fait une sortie remarquée au championnat du monde junior de canoë-kayak. Avant de se joindre à la catégorie des 23 ans et moins, le kayakiste trifluvien s’est offert une médaille d’argent sur K-1 500m à Pitesti en Roumanie.

L’épreuve a couronné le Roumain Andras Redl (1 min 50,111s). Lavigne (+0,574 seconde) et le Tchèque Tomas Sobisek (+1,090 seconde) ont complété le podium. «J’étais très près de l’or, mais mon objectif est atteint pareil! En allant en finale avec le huitième meilleur temps, je n’aurais pas pu mieux demander qu’une médaille d’argent en étant tout proche du meilleur au monde!» a expliqué le Trifluvien au réseau Sportcom, lui qui avait pris le troisième rang de sa demi-finale en matinée.

À ses derniers milles chez les juniors, Lavigne retient la leçon de ne jamais se décourager. La veille, en K-1 200m, il avait dû se contenter du cinquième rang... même s’il n’a terminé qu’à un dixième du gagnant. «Après ne pas avoir atteint le podium au 200 m, je suis resté confiant pour le 500 m. Même en allant en finale du 500 m avec le huitième meilleur temps, je n’avais pas perdu la motivation. Mon objectif en début de saison était de faire partie des meilleurs au monde et c’est accompli.»

Son entraîneur Mathieu Pelletier était fier de la besogne abattue par son protégé en Roumanie. «Le rang au K-1 200m était une petite déception, mais pas la course comme tel. Il avait fait une course irréprochable et il a été un peu victime des circonstances, car c’est très rare que c’est aussi serré entre les positions 1 à 5», fait valoir Pelletier. «Force est d’admettre qu’il a mis ça rapidement de côté pour revenir en force moins de 24 heures plus tard. Cette médaille n’est pas une surprise, sans prétention on le savait capable de se battre contre les meilleurs. Par contre, il faut le faire au bon moment, et c’est ce qu’il a fait. Une bien belle médaille d’argent», convenait-il.

Le club de canoë-kayak de Trois-Rivières va maintenant se concentrer sur le championnat provincial, une compétition importante pour la relève. Les ténors du club, Laurence Vincent-Lapointe et Vincent Jourdenais, se préparent quant à eux pour les Championnats mondiaux de canoë-kayak, qui ont été programmés du 21 au 25 août en Hongrie.