Les Jackals ont trébuché devant les Aigles, notamment en raison d’un très mauvais départ. Après deux manches, c’était déjà 7-2 pour les Oiseaux.

L’art de jouer avec le feu!

TROIS-RIVIÈRES — Rares sont les sports qui peuvent changer aussi rapidement que le baseball. Les Aigles de Trois-Rivières en ont été témoins lundi soir au Stade Stéréo Plus, alors qu’une avance de quatre points contre les Jackals du New Jersey a bien failli leur glisser entre les doigts en septième manche. Les hommes de T.J. Stanton se sont toutefois ressaisis pour remporter la première rencontre de la série 10-6.

«On a gagné ce match avec nos frappeurs», lançait, sans hésiter après le match, l’entraîneur-chef T.J. Stanton.

L’attaque a ouvert la machine dès la première manche. Le quatrième frappeur à se présenter au marbre, Kevin Cornelius, a ouvert le bal avec un double de deux points. Quelques instants plus tard, Alberth Martinez a fait de même en produisant deux points avec un double. Avant la fin de cette première manche, Anthony Hermelyn a imité ses deux coéquipiers en frappant également un double de deux points pour porter la marque à 6-0 après quelques minutes de jeu.

Alors que les buts étaient remplis en fin de deuxième et qu’il n’y avait aucun retrait au tableau, les spectateurs du Stade Stéréo Plus croyaient bien que les Aigles allaient creuser leur avance. Or, la défensive des Jackals a réussi un triple jeu en retirant d’abord le frappeur Alexi Colon avant de retirer Michael Suchy et Kevin Cornelius, qui s’étaient compromis en quittant le premier et le deuxième coussin.

Kyle Halbohn a généralement été efficace au monticule des Aigles. En sept manches de travail, il a affronté 31 frappeurs et accordé neuf coups sûrs. Avec 8 retraits au bâton en poche durant ce match, Halbohn a toutefois connu un faux pas en fin de septième manche avec deux retraits au tableau lorsque David Harris des Jackals a frappé un circuit de trois points, portant le score à 7-6 pour les Aigles. Aussitôt, T. J. Stanton a envoyé le releveur québécois Fernando Fernandez pour limiter les dégâts et conclure la manche.

«On a connu l’effet Harris, un joueur qui a 17 circuits cette année. Les troisième et quatrième frappeurs des Jackals sont tellement forts», affirmait T.J. Stanton. «Mais Halbohn est le lanceur dont j’ai le plus confiance dans ce type de situation. J’ai essayé un dernier frappeur sérieux avec lui et il a frappé un circuit.»

Avec des Jackals qui menaçaient d’égaliser avec un coureur au troisième but en début de huitième manche, Stanton s’est à nouveau rendu au monticule. Après seulement deux tiers de manche de travail, Fernandez a été remplacé par Taylor Hyssong. Ce dernier a pu terminer la manche sans accorder de point aux visiteurs, mais ça n’a pas été simple. Avec un joueur au troisième en position de marquer, Hyssong a mené de chaudes luttes contre Nolan Meadows et Carlos Triunfel, tous deux retirés par la défensive.

Dès son retour au bâton, l’attaque des Aigles a montré la même combativité qu’en première manche. Tout a commencé avec un simple de la recrue David Glaude qui n’a pas attendu très longtemps pour voler le deuxième but. Après un simple de Javier Herrera, Glaude s’est retrouvé au troisième cousin, prêt à marquer. Pendant que les spectateurs étaient sur le bout de leur siège, Taylor Brennan a expédié derrière la clôture du champ droit l’offrande de Zac Arneson, donnant à nouveau une avance de quatre points aux Aigles. Il s’agissait du 22e coup de circuit cette saison, dont deux en deux soirs, pour Brennan.

«Brennan est actuellement le meilleur joueur de la Ligue Can-Am et il joue pour nous», se réjouit Stanton.

En neuvième manche, T.J. Stanton a mandaté Ethan Elias d’assurer la victoire aux siens. Ce qu’il a fait en enregistrant le sauvetage de la victoire d’Halbohn.

Avec cette victoire, les Aigles poursuivent sur leur belle séquence. Ils ont gagné 12 de leurs 16 derniers matchs. De plus, les Aigles n’ont jamais eu une aussi bonne fiche depuis le début de leur histoire. Ils ont actuellement cinq victoires de plus que de défaites, soit une fiche de 33 victoires et 28 défaites. Cela les place au troisième rang du classement général.

«Les gars sont vraiment en confiance. Ils ont plus confiance en leurs moyens que leurs partisans ont confiance en cette équipe», soutenait Stanton

Le Stade Stéréo Plus accueille le deuxième match de la série de trois contre les Jackals du New Jersey mardi soir. Dès jeudi, les Oiseaux affronteront à domicile les Champions d’Ottawa pour une série de quatre rencontres.