Émile Boivin et ses coéquipiers du Vert et Or futsal cadet sont les champions québécois de leur catégorie, grâce à un parcours parfait de 5-0 en fin de semaine à Trois-Rivières.

L'art de déjouer les pronostics!

Le vert et l'or était à l'honneur en Abitibi cette fin de semaine avec la victoire surprise des Foreurs contre les Cataractes, mais d'autres équipes arborant les mêmes couleurs ont elles aussi agréablement surpris, pendant les Championnats provinciaux scolaires.
Le Vert et Or n'avait jamais remporté de médailles aux Championnats provinciaux de futsal. Il vient d'en gagner deux en l'espace de quelques heures, grâce aux joueurs cadets (photo, l'or) et benjamins (l'argent).
Pas une, ni deux, mais bien trois formations appartenant au Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph sont montées sur le podium de leur sport respectif.
En tête de liste se trouve l'équipe cadette de soccer en salle, invaincue en cinq matchs au cours du week-end à Trois-Rivières. La ville était l'hôte des finales québécoises de futsal et cela a semblé fouetter les jeunes équipiers de l'entraîneur Daniel Abajo.
Après des victoires de 4-3 et 8-2 en ronde préliminaire, les Trifluviens ont enchaîné avec des gains convaincants de 8-3 et 6-4 en demi-finale. Ils ont mis un point d'exclamation à un parcours de rêve en disposant de l'Académie Sainte-Thérèse 5-4 en prolongation, lors du match ultime, dans le gymnase de l'école secondaire Des Pionniers.
Pas si mal pour un groupe plutôt inconnu avant l'amorce du tournoi! «Nous avons battu deux des favoris de la compétition en demi-finale et en finale, c'est une belle fierté», sourit Abajo, un ancien joueur des Patriotes de l'UQTR qui dirigeait le Vert et Or pour une troisième campagne. Les saisons 2015 et 2016 avaient d'ailleurs pris fin dans l'amertume pour le SSJ.
«Nous avions une équipe mature avec des joueurs de secondaire 4. On a fait jouer tous les gars (ils étaient 10) donc ce triomphe, on le partage tous à parts égales.»
Le Séminaire Saint-Joseph décroche au passage un premier titre provincial en soccer intérieur. Et il a bien failli en ajouter un deuxième en l'espace de quelques heures, mais ses benjamins ont plié l'échine 4-0 en finale devant leurs adversaires de la région de Montréal. C'était leur première défaite de la compétition en cinq sorties.
Leur médaille d'argent assure néanmoins à leur institution un deuxième podium aux provinciaux de futsal, ce qui augure bien pour l'avenir du programme.
Les autres équipes de la région ayant pris part aux finales québécoises n'ont pas été en mesure d'imiter les exploits du Vert et Or. En fait, le troisième meilleur résultat provient des joueuses benjamines du SSJ, huitièmes de leur tournoi.
Les basketteurs cadets du Vert et Or n'ont pas déçu à Montréal, où ils ont gagné le bronze pendant les Championnats provinciaux scolaires. Sur la photo: Ismaël Sock, Théo Tarlotin, William Grand-Maison, Victor Parent, Jacob Monfette, Émile Guerette, Justin Héroux, Antoine Lavallé, Dany Dufresne-Rosales. Les entraîneurs sont Julien Gauthier, Olivier Goulet et Valérie Côté.
La fête aussi au basket
Décidément, la fin de semaine aura été l'affaire des équipes du Vert et Or. Se produisant sur le plateau le plus compétitif de leur groupe d'âge, les joueurs de basketball cadet du SSJ ont quitté Montréal avec la médaille de bronze au cou. Ils confirment ainsi leur troisième position récoltée en saison régulière, au terme d'une belle saison sur les courts de partout au Québec.
La plupart des joueurs gradueront chez les juvéniles l'an prochain. «C'est un groupe exceptionnel, s'exclamait le pilote en chef Julien Gauthier. Je les ai poussés pendant toute l'année, ça n'a pas été facile pour eux. Mais en bout de ligne, ça valait vraiment la peine!»
Le Vert et Or a gagné ses matchs éliminatoires par l'écart de quelques points seulement. En finale du bronze, ils ont prévalu 75-74 devant le Collège Laval! «Ça promet chez les juvéniles», sourit Gauthier, qui devrait suivre ses ados à l'échelon supérieur où ils seront dirigés par l'entraîneur-chef David Kirouac.