Le Grand Maître Hector Marano, ceinture noire 9e degré (Argentine) et directeur technique international a remis le diplôme officiel au nouveau Grand Maître Laquerre.

Laquerre dans un club sélect

(Trois-Rivières) Reconnu depuis plus de 40 ans pour son implication dans le domaine des arts martiaux, Pierre Laquerre a de nouveau franchi un important échelon quand la Fédération internationale de taekwondo ITF l’a désigné comme neuvième degré, soit le plus haut dan possible dans cette discipline.

Laquerre a reçu cet honneur en marge des Championnats mondiaux de taekwondo ITF, à Dublin, en Irlande. Devant les quelque 1100 athlètes prenant part à la compétition ainsi que des centaines d’autres personnes, le Trifluvien a reçu tout un accueil durant la cérémonie d’ouverture.

En entrevue au Nouvelliste, tard en soirée, le nouveau Grand Maître, qui agit aussi comme directeur technique pour le comité international, était encore sur son nuage.

Cette distinction fait de Laquerre le plus haut gradé de son sport au pays actuellement. À travers le monde, moins de 15 personnes détiennent le neuvième degré. Au Canada, environ 12 000 personnes pratiquent le taekwondo ITF qui, contrairement au taekwondo WTF, n’est pas un sport olympique.

«On tente en ce moment de standardiser les règlements et l’enseignement. C’est un gros défi car près de 100 pays sont affiliés à la fédération», explique Pierre Laquerre, heureux d’avoir pris part à la cérémonie de mardi.

«C’est un privilège. Je ne pensais pas me rendre jusqu’à ce comité sélect quand j’ai commencé dans les arts martiaux il y a 45 ans! J’en apprends encore, d’ailleurs.»

Quatre porte-couleurs

L’Académie de taekwondo Pierre Laquerre est bien représentée aux Mondiaux de Dublin. Maxine Noël, Joanie Boucher, Anne-Laurie Savard et Marie-Frédérique Parr seront toute en action tandis que Antoine Lavallée-Bolduc agira à titre d’entraîneur adjoint pour la sélection canadienne.

«On espère un top-10 au classement des nations», lance Laquerre, en rappelant que le Canada mise sur l’une des bonnes délégations en Irlande sur la soixantaine de pays présents.

«Maxine et Marie-Frédérique ont déjà gagné des médailles individuelles et en équipe tandis que Joanie en sera à une première expérience à ce niveau, mais elle ne cesse de s’améliorer. Nous sommes confiants d’obtenir du succès.»