Les Predators de Nashville de P.K. Subban ressortent comme grands favoris des experts pour remporter la Coupe Stanley.

L'année des Predators?

Trois-Rivières — C’est le moment de l’année où les observateurs font preuve d’autodérision. Difficile de ne pas sourire en consultant les prédictions fournies en début d’année pour remplir les pages du Nouvelliste. Les paroles s’envolent, les écrits restent...

Au mois d’octobre, votre quotidien régional a publié les prévisions de l’équipe des sports, de certains membres de la direction ainsi que de personnalités associées au monde du hockey en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Mené par Nikita Kucherov, le Lightning pourrait veiller très tard ce printemps.

Pas moins de 11 intervenants étaient prêts à donner la coupe Stanley aux Oilers d’Edmonton, qui venaient de vivre un printemps 2017 encourageant. L’avenir semblait rempli de promesses dans la capitale albertaine. On connaît la suite: si Connor McDavid a dominé le classement des pointeurs de la LNH, comme tous s’y attendaient, l’équipe a connu une descente aux enfers, un peu à l’image du Canadien.

D’ailleurs, l’optimisme ne débordait pas dans nos pages, au début de l’automne. Contrairement à Marc Bergevin, peu d’experts régionaux estimaient le Tricolore meilleur que le club de la cuvée précédente. Quatorze d’entre eux, sur un total de 23 personnes sondées, les excluaient des séries. Denis Morel, Marc-André Bergeron, Frédéric Lavoie, Denis Francoeur et Yannick Lachance ont tous prédit avec justesse le rang des Montréalais dans leur division (sixièmes).

Si une majorité de répondants s’attendait à une difficile saison 2017-18 du Canadien, peu de gens osaient prédire une initiation aussi ardue pour Jonathan Drouin. En début d’année, nous avions demandé lequel de Drouin ou de Radulov terminerait la campagne avec le plus de points. Seuls Steve Larouche, Lachance et Morel ont visé juste en choisissant Radulov, qui a dominé cette confrontation avec 72 points contre 46 pour Drouin... et son différentiel de -28.

Pour les séries qui s’amorcent mercredi soir, deux équipes se détachent du lot: les Predators et le Lightning. On retrouve, en embuscade, des clubs comme Toronto, Winnipeg, Washington et Pittsburgh. Non, le CH n’y sera pas, et ce, pour une deuxième fois en trois ans, mais la qualité des clubs en lice laisse croire à un printemps excitant pour les amateurs de la LNH.

Les paris sont ouverts

1. Quelle équipe remportera la Coupe Stanley?

2. Laquelle des 15 autres formations atteindra la finale?

3. Qui méritera le trophée Conn Smythe, remis au joueur par excellence des séries?


Steve Turcotte, Le Nouvelliste

1. Winnipeg

2. Tampa Bay

3. Mark Scheifele


Vincent Gauthier, Le Nouvelliste

1. Toronto

2. Winnipeg

3. James Van Riemsdyk


Louis-Simon Gauthier, Le Nouvelliste

1. Winnipeg

2. Tampa Bay

3. Patrik Laine


Stéphan Ratelle, directeur de l’information, Le Nouvelliste

1. Nashville

2. Toronto

3. Pekka Rinne


Stéphan Frappier, rédacteur en chef, Le Nouvelliste

1. Nashville

2. Toronto

3. P.K. Subban


Claude Loranger, Le Nouvelliste

1. Toronto

2. Winnipeg

3. Auston Matthews


Steve Larouche, Cataractes

1. Nashville

2. Pitsburgh

3. P.K. Subban


Daniel Paradis, Hockey Mauricie

1. Tampa Bay

2. Vegas

3. Victor Hedman


Alain Côté, Draveurs

1. Nashville

2. Tampa Bay

3. P.K. Subban


Frédéric Lavoie, Estacades

1. Nashville

2. Tampa Bay

3. Pekka Rinne


Marc-André Bergeron, ancien joueur de la LNH

1. Tampa Bay

2. Nashville

3. Andrei Vasilevskiy


André Alie, La Découverte

1. Tampa Bay

2. Nashville

3. Kucherov


Kevin Desrochers, école Val Marie

1. Pittsburgh

2. Nashville

3. Evgeni Malkin


Danny Dupont, Séminaire Saint-Joseph

1. Nashville

2. Toronto

3. P.K. Subban


Paul Corbeil, agent de joueurs, Groupe Paraphe

1. Tampa Bay

2. Nashville

3. Yanni Gourde


Simon Bédard, Hockey Le Magazine

1. Nashville

2. Boston

3. Pekka Rinne


Denis Morel, ex-officiel de la LNH

1. Nashville

2. Washington

3. Pekka Rinne


Yannick Lachance, Braves de l’Énergie

1. Nashville 

2. Boston

3. Pekka Rinne