Columbus Blue Jackets’ Sergei Bobrovsky, left, of Russia, makes a save against Montreal Canadiens’ Andrew Shaw as Blue Jackets’ David Savard defends during the third period of an NHL hockey game Thursday, March 28, 2019, in Columbus, Ohio. (AP Photo/Jay LaPrete)

La soupe est chaude

COMMENTAIRE

Le Canadien a beau avoir très bien joué depuis une quinzaine de jours, il a choisi un bien mauvais moment pour imploser. Lors du match le plus crucial de la saison, la bande de Claude Julien s’est effondrée après un départ intéressant, gracieuseté de Père Noël Bobrovsky.

Le premier faux-pas a d’abord découlé d’une crampe au cerveau. Comment Max Domi, Andrew Shaw et Artturi Lehkonen ont pu songer à retraiter au banc en même temps, sans se faire prendre? Même dans une bonne vieille ligue de garage, tu te fais regarder de travers quand tu effectues un changement alors que l’adversaire contre-attaque...

David Savard s’est fait un plaisir d’en profiter avec un canon de l’enclave. À ce stade de la saison, voilà le genre de gaffe qui est tout simplement impardonnable. Imaginez si Jonathan Drouin s’était rendu coupable d’une telle bourde, on lui aurait probablement demandé de ranger son équipement sur le champ...

Puis, à 2-2, le talent et la robustesse des Blue Jackets ont fait basculer la rencontre (Oui, le talent peut encore servir à faire gagner des matchs. Étonnant!). Tout d’abord, Matt Duchene et Artemi Panarin ont uni leurs efforts pour confectionner le troisième but en un claquement de doigts. Ensuite, ce fut au tour des Nick Foligno, Riley Nash et Brandon Dubinsky de se faire aller les épaules.

Brillant depuis un mois, même Carey Price a flanché dans cet affrontement. Il a choisi un bien vilain moment pour échapper une rondelle de sa mitaine, après un revirement grossier de Victor Mete, sur le quatrième filet.

Le reste du match aura uniquement servi aux partisans du Bleu-blanc-rouge d’angoisser quant au sort de leur équipe favorite ce printemps.Les plus croyants rappelleront que tout n’est pas encore perdu, mais avec quatre matchs à jouer, il faut avouer que la soupe est pas mal chaude... À égalité au total des points, les Blue Jackets ont un match en main et possèdent toujours le bris d’égalité. Les Hurricanes ont eux aussi l’avantage pour l’instant, un point devant.

Columbus a quand même deux adversaires costauds au programme (Nashville, Boston) lors de ses cinq derniers matchs. Par contre, pour le Canadien, le portrait fait peur avec des duels contre quatre des neuf meilleures équipes de la LNH!

Vous avez dit corsé, comme défi?