Drew Brees est l'un des joueurs d’impact à surveiller pendant l'affrontement de jeudi entre les Saints et les Cowboys.

La séquence victorieuse des Saints n’est pas étrangère aux Cowboys

ARLINGTON — Drew Brees et les Saints de La Nouvelle-­Orléans ont l’occasion de réaliser un exploit bien connu de Dak Prescott et des Cowboys de Dallas.

Brees et les Saints (10-1) tenteront de signer une 11e victoire de suite, jeudi soir, lors de leur visite à Dallas. Les Cowboys avaient eux aussi remporté 11 matchs de suite, en 2016, quand Prescott et le porteur de ballon Ezekiel Elliott n’étaient que de vertes recrues.

Ce ne sera pas un record d’équipe comme ce fut le cas pour la troupe de Dallas. Les Cowboys se souviennent très bien que les Saints avaient amorcé la campagne avec une fiche de 13-0, il y a neuf ans, mais ils se souviennent aussi qu’ils avaient infligé un premier revers aux Saints cette saison-là. Et à l’étranger, par surcroît.

Les Saints, qui trônent au sommet de la conférence Nationale, voient les Rams de Los Angeles (10-1) dans leur rétroviseur. Les Saints pourraient toutefois s’assurer du titre de la division Sud avec quatre matchs à disputer si les Panthers de la Caroline s’inclinent contre les Buccaneers de Tampa Bay, dimanche.

«Tu ne commences pas à compter, mais ensuite, tu commences à faire les choses nécessaires pour gagner», a mentionné l’entraîneur-chef  Sean Payton, qui a été l’architecte des deux plus longues séquences victorieuses de l’histoire des Saints. «D’habitude, quand tu as une bonne équipe, tu vas trouver le moyen de gagner des parties consécutives. Ce sera difficile d’accéder aux séries si tu ne le réussis pas.»

Un match à la fois

Les Cowboys (6-5) viennent pour leur part de gagner leurs trois dernières sorties, couronnant cette séquence avec un gain contre les Redskins de Washington, jeudi dernier. Les hommes de Jason Garrett ont profité de ce triomphe pour se hisser au premier rang de la divison Est de la Nationale.

«Nous avons confiance en nous», a dit Prescott. «Ils portent leur équipement comme nous le faisons. Ils ont gagné 10 matchs de suite et nous en avons gagné trois consécutifs. Nous y allons un match à la fois. C’est tout ce qui compte.»

Brees et Elliott seront des joueurs d’impact à surveiller pendant cet affrontement. Le premier, qui fêtera son 40anniversaire de naissance dans moins de deux mois, mène la NFL au chapitre du pourcentage de passes réussies et de la cote d’efficacité des quarts. Le second, âgé de 23 ans, aura l’occasion d’atteindre le plateau des 100 verges au sol pour une quatrième partie de suite et pour une première fois depuis 2016. Cette année-là, il avait dominé les porteurs de la NFL au chapitre des verges au sol.

Grâce à trois matchs consécutifs d’au moins 120 verges par la course, Elliott a devancé Todd Gurley au premier rang de la NFL. «J’ai le sentiment que je suis au bon endroit en ce moment», a avoué le porteur de ballon, qui a amassé 1074 verges au sol cette saison. «Les entraîneurs ont fait du bon travail pour me donner des courses dans lesquelles je suis à l’aise. Ça m’aide à établir mon rythme et à le garder pendant toute la rencontre.»