Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Paul Byron et Jake Evans ont uni leurs forces pour inscrire le huitième but du Canadien en désavantage numérique cette saison.
Paul Byron et Jake Evans ont uni leurs forces pour inscrire le huitième but du Canadien en désavantage numérique cette saison.

La revanche des employés de soutien

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
COMMENTAIRE / Rarement un casse-tête de 15 pièces – les attaquants dont disposera bientôt Dominique Ducharme – aura provoqué autant de maux de tête!

À la lumière des performances des joueurs du quatrième trio jeudi à Ottawa, ça risque d’être plus difficile de tasser les employés de soutien, quand Tyler Toffoli, Eric Staal et Joel Armia seront en mesure de réintégrer l’alignement des Canadiens.

Quand l’équipe cartonne, on vante sa profondeur. Et ça tombe bien, l’équipe joue de l’excellent hockey depuis le retour de sa pause forcée COVID-19. Les plus optimistes ajouteraient que les Canadiens sont convaincants depuis l’embauche de Ducharme, et on manquerait d’arguments pour les contredire.

Montréal était, jeudi, à deux minutes de se payer un deuxième blanchissage de suite, le premier de Jake Allen dans l’organisation. Coupable d’une mauvaise pénalité en territoire offensif dans une cause entendue, pariez que Artturi Lehkonen paiera une bière à son gardien quand les bars du Quartier DIX30 rouvriront au public.

C’est frustrant, oui, mais on ne doit pas s’acharner sur Lehkonen. Il s’en tire bien cette semaine, comme d’autres attaquants du CH dont le rôle est plus effacé.

Le premier qui me vient en tête, c’est le centre Jake Evans. Jeudi au Centre Canadian Tire, c’est lui qui a réussi le jeu le plus important du match, en route vers le huitième filet de la saison des siens, l’œuvre de Paul Byron, en désavantage numérique.

Byron a été soumis au ballottage plus tôt cette saison. Evans, c’est la recrue qui pourrait devoir laisser sa place à Staal quand le vétéran pourra rejoindre sa nouvelle équipe. Lehkonen revendique, quant à lui, trois points en deux rencontres.

Et que dire de Corey Perry, lui aussi libre comme l’air avant le lancement de la campagne? Il s’impose jusqu’ici comme le meilleur placement de Marc Bergevin en 2021. C’est la revanche des mal-aimés!

En parlant des mal-aimés, vous vous souvenez de tout ce qui s’est dit et écrit sur Phillip Danault et son trio dans la première moitié du calendrier?

L’ex-porte-couleurs des Estacades de Trois-Rivières, jumelé à Tomas Tatar ainsi que Brendan Gallagher a formé, ces deux dernières saisons, l’une des lignes d’attaque les plus redoutables de la LNH à 5 contre 5. Le trio retrouve ses élans des beaux jours. Danault, souvent critiqué pour son manque de flair offensif, a préparé de superbes pièces de jeu face aux Sénateurs. Tant mieux s’il joue avec confiance, les deux autres paraissent encore mieux et ce sont de fins marqueurs!

Ces deux équipes en découdront de nouveau samedi, au Centre Bell. Carey Price, l’un des meilleurs portiers du circuit en mars, sera bien reposé devant le filet du CH.

Alors, est-ce que ce club se bat pour une place en séries... ou vise-t-il l’avantage de la patinoire en première ronde?