Le jeune Samuel Gauthier a tenu le ballon lors du coup d'envoi effectué par le président du carnaval de Gentilly, Yohan Ladouceur, lors de la soirée festive.

La région contaminée par la folie du Super Bowl

Amateurs de football, ou non, les gens de la région ont été très nombreux à vibrer, tout au long de la journée de dimanche, au rythme du 48e Super Bowl, qui opposait les Broncos de Denver aux Seahawks de Seattle.
<p>François Carignan est entouré de partisans de football très enthousiastes de Bécancour, Trois-Rivières et Nicolet.</p>
<p>L'organisateur Claude Turcotte est accompagné à l'avant de jeunes amatrices de football, Annabelle et Sarah-Ève Comptois et Claudia Lefebvre. Derrière, Danny Belisle, le commanditaire officiel, est entouré des deux anciens joueurs des Alouettes, Bruno Heppell et André Bolduc.</p>
Du nord au sud, tous les éléments étaient en place pour la grande messe du football; la bière froide, les ailes de poulet, la pizza et les prédictions. Les amateurs se sont donné rendez-vous aux quatre coins de la région, chez la famille, des amis ou des voisins, mais aussi dans les différents rassemblements organisés spécialement pour l'événement.
C'est notamment le cas au Carnaval de Gentilly où la présentation du Super Bowl est devenue un véritable incontournable. Les organisateurs ont même dû revoir leur commande d'ailes de poulet et «sortir l'artillerie lourde» pour le service. Déjà en début de soirée on s'attendait à faire salle comble. «C'est très populaire depuis plus de 10 ans», mentionnait l'organisateur de la soirée Claude Carignan, un ancien joueur des Diablos et des Patriotes de l'UQTR.
Il n'y a pas qu'à Gentilly que les amateurs se sont massés en grand nombre. À l'école Val Marie, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, la présence de deux anciens joueurs des Alouettes de Montréal, Bruno Heppell et André Bolduc, a également attiré une foule de personnes.
«Il y a une belle collaboration avec eux, c'est la deuxième année qu'ils s'impliquent et ils sont très généreux de leur temps. Ce sont de véritables soleils pour nous», soulignait l'organisateur Claude Turcotte.
Les deux anciens joueurs des Alouettes, quant à eux, endossent la cause qu'ils qualifient comme étant importante. Il faut dire que tous les fonds qui seront amassés iront à la fondation de l'école Val Marie pour, entre autres, améliorer la cour.
«La nourriture est faite ici à l'école par des bénévoles, comme ça nous n'avons pas besoin de traiteur et les profits restent ici», expliquait M. Turcotte.
En plus des deux écrans de 11 pieds par 14, six écrans plasma ont été ajoutés pour le plaisir des 200 amateurs. Ce sont eux d'ailleurs qui avaient la chance de ramener les téléviseurs, puisqu'ils ont été tirés à la fin de la soirée.
Le son de cloche était le même à l'hippodrome de Trois-Rivières où, même avant la fin du match de football, on qualifiait l'événement de véritable réussite.
«On est vraiment très heureux du résultat, ç'a été une organisation hors pair cette année. Le service à la clientèle a été augmenté d'au moins 50 %, et même avant la fin de la première demie, on sait que les résultats seront positifs», a souligné directeur des opérations de l'hippodrome de Trois-Rivières, François Carignan.
Questionné à savoir si c'est davantage le football ou l'ambiance qui entoure l'événement qui a attiré près de 2000 personnes, M. Carignan n'a pas hésité, c'est l'ambiance.
Certains tenanciers de bars et de restaurants ont également flairé la bonne affaire en offrant différents spéciaux aux amateurs de football, qui dans certains cas ont été fidèles au rendez-vous. La Cage aux sports, entre autres, affichait déjà complet près de 24 heures avant la tenue de l'événement.
Dans une place comme dans l'autre, toutes les raisons étaient bonnes pour être de la partie. Le football, certes, mais les publicités, le spectacle de la mi-temps et le divertissement sont également très populaire le soir du Super Bowl.
«C'est plus impressionnant ici que dans notre salon. Mon conjoint vient pour le football et moi, pour Bruno Mars et les Red Hot Chili Peppers», a lancé la spectatrice Annie Gagnon.