Hommage aux Phillies de 1957 Dans le cadre des cérémonies du 80e anniversaire du stade municipal de Trois-Rivières, l’organisation des Aigles a souligné la décennie 1948 à 1957, vendredi soir avant le match contre les Capitales de Québec. Pour l’occasion, on a rendu hommage aux Phillies de Trois-Rivières qui avaient remporté le championnat de la Ligue senior provinciale en 1957. C’est Jack Croteau qui a eu l’honneur d’effectuer le lancer protocolaire d’avant-match.

La porte pour Sneed et Boon

TROIS-RIVIÈRES — La patience du gérant T.J. Stanton a été mise à rude épreuve lors du dernier séjour des Aigles sur la route, couronné par un balayage devant les Boulders de Rockland, si bien que deux lanceurs ont subi les foudres de l’Oiseau en chef vendredi.

Le vétéran lanceur Kramer Sneed ainsi que la recrue Owen Boon ont tous les deux été libérés après des performances chancelantes sur le monticule depuis le lancement des hostilités 2018.

Le départ de Sneed s’avère particulièrement décevant. Les attentes étaient grandes envers le grand gaucher de 29 ans en raison de son statut de vétéran. En quatre départs, l’ancien espoir des Yankees de New York n’a pas réussi à livrer la marchandise, encaissant deux défaites au passage. D’office pendant 18,2 manches, Sneed a conservé une ronflante moyenne de points mérités de 7,23 en plus de totaliser 14 retraits sur trois prises et 10 buts sur balles.

Il sera intéressant voir si Stanton cédera à la tentation d’offrir le quatrième casier de vétéran à Matthew Rusch, qui occupe présentement le poste d’entraîneur des lanceurs. Rusch a brillé plus tôt cette saison lors du départ qu’il a obtenu face aux Boulders de Rockland, le 27 mai. À l’instar de Sneed, Boon a également connu sa part d’ennuis sur la butte. Toutefois, les attentes étaient nettement moins élevées à son endroit. En cinq présences sur le monticule, sa moyenne s’est chiffrée à 7,61. En 13 manches de boulot, il aura permis 19 coups sûrs et 8 passes gratuites en plus passer 9 frappeurs dans la mitaine.

La pluie s’en mêle
La météo s’est invitée dans le déroulement de la soirée, vendredi dans le premier match d’une série de trois face aux Capitales de Québec. La pluie a notamment forcé l’interruption du match en troisième manche alors que les visiteurs menaient 3-2.

Après une longue pause de 90 minutes, l’action a repris au Stade Stéréo Plus et, au moment de mettre sous presse, les Aigles venaient de prendre les devants 5-4 en fin de septième manche, grâce à une poussée de trois points.

encore Gladu !
Raphaël Gladu n’est pas rassasié! Le Trifluvien a porté sa séquence de matchs avec au moins un coup sûr à 22, vendredi soir dans une victoire de 4-1 des Fireflies de Columbia, club-école de niveau A des Mets de New York. Lentement, mais sûrement, l’ancien des Aigles juniors de Trois-Rivières se rapproche quelque peu du record de la Ligue South Atlantic qui remonte à l’été 2007. Cet été-là, Mitch Hilligoss avait réussi un coup sûr dans 38 matchs consécutifs avec Charleston.

Avec cette fructueuse séquence, Gladu a maintenant haussé sa moyenne au bâton à ,291.

Cinquième manche fatale
Une vilaine cinquième manche a coûté la victoire aux Aigles juniors de Trois-Rivières vendredi soir à Charlesbourg, dans un revers de 7-4 face aux Alouettes. Jusque-là, la troupe de Jean-Philippe Lemay était en contrôle, en avance 3-1. Puis, les Alouettes ont explosé avec une poussée de cinq points pour s’emparer des commandes. Charlesbourg menaçait avec deux coureurs en position de marquer et un faible roulant a été frappé à l’avant-champ. Cependant, plutôt que de réussir le retrait au marbre, un mauvais relais a été effectué vers le receveur. Cette erreur a offert deux points aux locaux qui ont pris les devants 4-3 avant d’ajouter deux autres points avant la fin du tour au bâton. «C’est choquant de perdre comme ça. On a connu un bon match, mais on n’a pas réussi le fameux jeu-clé. On a eu une seule faille dans tout le match et c’est ce qui a fait la différence. Si on veut gagner des gros matchs tard dans l’année, on va devoir trouver une façon de concrétiser ces jeux importants», a commenté Lemay.