Les derniers préparatifs allaient bon train jeudi en vue du début de la Classique hivernale Le Prix du Gros.

La pluie n'arrête pas la Classique hivernale

Après avoir eu les dirigeants de Hockey Québec dans les pattes pour la mise sur pied de leur première édition, les responsables de la Classique hivernale Le Prix du Gros ont dû se frotter aux caprices de Dame Nature cette fois, en prévision de la deuxième mouture de l'événement qui s'amorcera vendredi soir sur la rue Réal-Proulx, à Trois-Rivières.
Pour cette deuxième édition, les responsables se félicitent d'avoir fait appel à un système de réfrigération de la surface glacée qui permettra d'offrir une qualité de glace optimale aux participants, peu importe où se situera le mercure sur le thermomètre d'ici le 22 janvier.
Depuis mercredi, plusieurs millimètres de pluie se sont abattus sur le site, compliquant du même coup l'assemblage des installations.
«Notre expérience de l'an dernier est d'une grande utilité pour nous. Nos zambonis étaient sur la glace jusqu'à 4-5 heures du matin dans la nuit de mercredi à jeudi. C'est vrai que la température n'aide pas beaucoup, mais tout est prêt pour lancer les activités», indique Mathias Dufour, adjoint à la direction chez Le Prix du Gros.
D'ailleurs, pour cette deuxième édition, les responsables se félicitent d'avoir fait appel à un système de réfrigération de la surface glacée qui permettra d'offrir une qualité de glace optimale aux participants, peu importe où se situera le mercure sur le thermomètre d'ici le 22 janvier. 
En plus de ce système, les organisateurs ont bonifié leur patinoire en ajoutant des baies vitrées à la structure pour remplacer les grillages utilisés à l'hiver 2016.
«Le principal défi d'ici le début de la Classique, c'est d'obtenir une bonne épaisseur de glace, pour ne pas être trop près de la peinture», explique Dufour.
Vendredi soir, les patineurs du Vert et Or du Séminaire de Trois-Rivières vont ouvrir le bal avec deux matchs, de catégorie M12 et M13, face aux joueurs du Graal du Collège Clarétain de Victoriaville.
Des anciens de la LNH attendus
Après un premier week-end consacré au hockey mineur, les formations de hockey scolaire prendront toute la place la semaine prochaine.
Puis, du 20 au 22 janvier, les adultes prendront d'assaut la patinoire Le Prix du Gros.
Pour le volet de la classe ouverte, présentée dans un format à trois contre trois le vendredi, quelques gros noms sont attendus à Trois-Rivières, dont certains anciens joueurs de la Ligue nationale de hockey.
L'an dernier, ce sont 52 équipes et près de 1000 joueurs qui avaient eu le privilège de goûter à cette activité de hockey en plein air, initiée par Le Prix du Gros.