Le Canadien a à nouveau bombardé le filet des Hurricanes de la Caroline, cette fois avec un résultat plus positif que lors du dernier affrontement. Andrew Shaw a inscrit le but vainqueur sur une échappée.

La mitraille!

COMMENTAIRE / On aurait crié au voleur si un autre gardien des Hurricanes avait quitté le Centre Bell avec la victoire, pas vrai? C’est pourtant ce qui se dessinait jusqu’en fin de deuxième période, alors que les visiteurs s’accrochaient à une mince avance de 1-0, malgré une domination du Canadien pour les tirs et les chances de marquer. Encore une mitraille contre la Caroline!

Ça aura pris le quatrième trio, avec Matthew Peca en tête d’affiche, pour remettre les pendules à l’heure. Il faut saluer le sens du drame de Claude Julien. Peca ne disputait qu’un deuxième match depuis le 24 novembre et c’est lui qui a permis au Canadien de se relancer offensivement.

Il n’aurait pas fallu que l’équipe échappe deux autres points contre des Hurricanes privés de plusieurs bons joueurs, qui risquent d’être impliqués avec eux dans la course aux séries jusqu’à la fin de l’hiver.

Sur le but de Peca, Michael Chaput a obtenu un point, son troisième en 10 parties, un effort louable pour un centre de quatrième trio. L’ancien des Cataractes a gagné sa mise au jeu sur le filet égalisateur, une séquence importante qui rappelle comment son apport, dans ce département, est important pour l’équipe. En quatre matchs, la quatrième unité en attaque a réussi huit points. Chaput montre un taux d’efficacité d’environ 55 % au cercle des mises au jeu. Ça atteignait 75 % jeudi!

Simple coïncidence ou non, Chaput semble avoir eu un effet de levier sur ses coéquipiers: mis à part Max Domi, qui en arrache à ce chapitre, tous les centres du Canadien ont amélioré leur pourcentage sur les mises au jeu depuis l’arrivée de celui qui avait été nommé, en 2012, le joueur par excellence du tournoi de la Coupe Memorial à Shawinigan.

Est-ce qu’on peut amener Chaput sur l’avantage numérique? Non, c’est une blague. Par contre, ça va prendre un électrochoc pour relancer cette attaque massive.

J’espère que l’utilisation du maillot blanc à domicile pour un match du Canadien n’était qu’une exception. Il paraît que le propriétaire des Hurricanes n’aime pas le chandail blanc de son club. Il aurait demandé au CH, il y a plusieurs semaines, de pouvoir utiliser le chandail rouge au Centre Bell. J’ai toujours trouvé que le chandail des Hurricanes, logo inclus, était une abomination. Rouge ou blanc!