Sophie Vaillancourt (deuxième) a cumulé une fiche de trois victoires par ippon et une seule défaite lors de la Coupe européenne junior de judo, dimanche au Portugal.

La judoka Sophie Vaillancourt sur le podium

La judoka Sophie Vaillancourt a épaté le week-end dernier, lors d'une importante compétition européenne, en prenant le deuxième rang chez les plus de 78 kg. Ce résultat figure d'ailleurs au sommet de ses performances de la saison.
Présente avec d'autres membres de la délégation canadienne à Coimbra, au Portugal, où avait lieu la Coupe européenne junior de judo, Vaillancourt a maintenu une fiche de trois victoires contre une défaite.
Elle a vaincu deux athlètes du pays hôte, une autre de l'Espagne, mais a baissé pavillon contre l'éventuelle championne, la Britannique Jodie Myers. «Le calibre du tournoi étant très relevé, je suis particulièrement fière de cette médaille d'argent», mentionnait, dans un échange de courriels avec Le Nouvelliste, la protégée du club Seikidokan, qui a pris le deuxième rang sur cinq participantes. «Ce qui a fait la différence, c'est l'expérience que j'ai acquise à cette compétition. Je connaissais bien mes adversaires, j'en étais à ma troisième coupe déjà.»
Vaillancourt a peiné dans ses combats. Elle a notamment vaincu une judoka pesant 146,6 kg. «Elle a gagné ses trois duels par ippon, souligne fièrement son entraîneur au Seikidokan François Noël. Sophie est plus assidue dans la salle d'entraînement, entre autres sur le plan de la musculation. Je crois que ç'a des répercussions positives. Et fait aussi oublier sa contre-performance des Mondiaux juniors. Il y avait quand même 351 judokas et 19 pays représentés au Portugal, ce n'était pas une petite compétition régionale.»
Sophie Vaillancourt se prépare maintenant pour un autre tournoi prévu en Allemagne, la fin de semaine prochaine. Il s'agira de sa dernière activité avant les championnats canadiens, en mai à Jonquière. Sensée représenter le Canada aux Jeux panaméricains, elle a dû se résigner afin de se concentrer sur ses études. «Je suis déçue, mais j'ai manqué trop d'école. Reste que je demeure confiante d'être aux Jeux du Commonwealth en juin.»
Soulignons que Olivier Gobeil-St-Amand et Anthony Pépin étaient aussi au Portugal, mais ils n'ont pas été en mesure de se qualifier.
Coupe de Montréal: des Mauriciens se signalent
Par ailleurs, sept judokas du Seikidokan et cinq autre du Club de judo de Shawinigan participaient à la Coupe de Montréal. Amélie Larouche, Alicia Cossette, Karelle Daneau, Jacob Landry, Léa-Lou Giguère-Létourneau et Olivia Leblanc ont tous remporté une médaille. Du club shawiniganais, l'entraîneur Jean-Luc Lefebvre a récolté l'argent chez les seniors, tandis que Nathan Payen (U14) a terminé sur la troisième marche du podium. Mathieu Angers, Élisabeth Lefebvre et Moïra Payen étaient aussi dans la métropole pour représenter leur club.