Neymar ne sera pas sur le terrain avec ses coéquipiers pour affronter l'Allemagne cet après-midi, ce qui compliquera vraisemblablement la tâche du Brésil qui rêve de remporter la Coupe du monde à la maison.

La finale avant la finale

Les quatre parties des quarts de finale, ce sont tous des matchs où l'on a pu voir des transformations dans le jeu des équipes, dans le sens que ce sont les blocs défensifs qui ont fait les matchs.
Dans les trois premières rencontres, une équipe a réussi à prendre l'avance dans les 15 premières minutes du match. Ensuite, les défensives ont fermé le jeu et n'ont pas pris de risques en tentant d'aller marquer un deuxième but.
L'Allemagne a été l'exemple le plus frappant. On se demandait comment les Français pouvaient résoudre le bloc défensif allemand, qui était plus que compact, et ils n'ont pas réussi.
Le seul pays que je voyais se faire traverser un peu plus facilement, c'était le Costa Rica. J'ai été vraiment étonné que ça se rende jusque là et que les Pays-Bas ne réussissent pas à marquer. Il n'y a pas eu de grandes surprises.
Les quatre équipes qui ont gagné sont quatre équipes qui devaient gagner. Ce qui m'a peut-être le plus surpris, c'est davantage dans l'aspect mental. Le seul match où l'équipe qui a perdu a manqué d'envie et de désir de jouer, c'est la France.
Dans les trois autres matchs, les adversaires des grandes pointures y ont toujours cru. La Colombie y a cru, le Costa Rica y a plus que cru. La Belgique aussi. Elle a tout tenté jusqu'à la fin. On voyait qu'elle tentait de gagner, mais on n'a pas senti ça de la France.
Brésil-Allemagne, pour moi, c'est la finale avant la finale. Ce qui est dommage, plusieurs diront que c'est la perte de Neymar (blessé). Moi, je trouve que le capitaine Thiago Silva (suspendu pour la demi-finale) est beaucoup plus important dans l'équipe que Neymar. C'est lui qui était le catalyseur derrière.
Je ne suis pas capable de nommer un vainqueur dans ce duel. Ça va aller jusqu'au bout. Ce sont deux grandes équipes. Je crois vraiment que le gagnant de ce match va gagner la Coupe du Monde.
Propos recueillis par Étienne Dubois