Simon Lafrance (Victoriaville) devient le troisième capitaine d’une formation du circuit Courteau à joindre les Patriotes en l’espace d’une semaine.

La douzaine pour les Patriotes!

TROIS-RIVIÈRES — Tout juste avant le coup d’envoi des séries éliminatoires de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Marc-Étienne Hubert s’est assuré de retenir les services d’une douzième recrue en vue de la prochaine campagne des Patriotes. Cette fois, c’est le capitaine des Tigres de Victoriaville, Simon Lafrance, qui s’ajoute à ce processus de refonte de l’alignement de l’UQTR.

L’attaquant de 20 ans originaire de Saint-Eustache devient du même coup le troisième capitaine d’une formation du circuit Courteau à joindre les Patriotes en l’espace d’une semaine, après les ententes conclues avec Zachary Lavigne (Saguenéens de Chicoutimi) et Étienne Verrette (Remparts de Québec).

Au-delà de ses qualités de meneurs, Lafrance possède également des atouts qui devraient lui permettre de faire sentir sa présence sur la feuille de pointage. Cette saison, il a amassé 55 points en 60 matchs dans l’uniforme des Tigres.

«C’est un gars qui peut bien faire beaucoup de choses sur la patinoire, en jouant autant à l’aile qu’au centre. Il a de belles qualités offensives. Il va pouvoir contribuer dans les six premiers attaquants et sur l’avantage numérique», explique Hubert. «En plus, c’est un joueur très apprécié de ses coéquipiers et aussi du personnel d’entraîneurs.»

Avec une douzaine de recrues à intégrer à son groupe qui a offert des résultats sous les attentes cette saison, l’architecte des Patriotes admet que la situation sort de l’ordinaire. «On n’a jamais caché qu’on n’était pas satisfaits de la dernière année. Il y a des matchs où nous ne nous sommes pas présentés et c’est inacceptable pour un programme aussi prestigieux que le nôtre.»

Malgré toute cette infusion de sang neuf, Hubert demeure néanmoins confiant que les nouveaux joueurs seront en mesure de rendre les Patriotes compétitifs dès la prochaine campagne. «Ça ne me fait pas peur d’avoir des jeunes joueurs. Carleton a connu du succès cette saison avec une grande majorité de recrues. Ils ont terminé troisièmes en séries et, au championnat canadien, ils ont perdu un match serré de 3-2 contre l’Université du Nouveau-Brunswick, les champions canadiens», souligne-t-il, à titre comparatif.