Le Club de canotage de Shawinigan accueillera pour un deuxième été de suite une tranche de la Coupe Canada de canoë-kayak de vitesse.

La Coupe Canada reviendra à Shawinigan

Il faut croire que les dirigeants du Club de canotage de Shawinigan ont réussi leur opération séduction auprès de Canoë-kayak Canada amorcée à l'été 2016. La fédération nationale a en effet attribué au club shawiniganais pour une deuxième année consécutive la présentation d'une tranche de la Coupe Canada.
Ainsi, les 8 et 9 juillet, quelques centaines des meilleurs rameurs au pays convergeront vers le centre de la Mauricie pour déployer leur savoir-faire sur la rivière Saint-Maurice.
«Le plan d'eau semble avoir plu aux dirigeants de l'équipe nationale ainsi qu'aux athlètes alors c'est avec plaisir qu'on va les accueillir de nouveau», se réjouit Hélène Gervais, entraîneure-chef au club shawiniganais.
L'été dernier, plus de 300 rameurs avaient bravé les intempéries pour participer à la première présentation de la Coupe Canada à Shawinigan.
Du lot, la présence de l'olympien Mark Oldershaw avait particulièrement attiré l'attention, à quelques semaines de la présentation des Jeux olympiques de Rio de Janeiro. De plus, de nombreux rameurs avaient profité de cette compétition pour peaufiner leur préparation en vue des Championnats du monde juniors.
Cette fois, à l'aube des Jeux du Canada, plusieurs athlètes seront certainement tentés par un séjour en Mauricie pour le dernier droit de leur entraînement. De plus, il n'est pas impossible que des athlètes internationaux se joignent au rendez-vous.
L'été dernier, tout au long du week-end de compétition, les organisateurs avaient dû travailler d'arrache-pied avec leur équipe de bénévoles pour offrir un événement de qualité alors qu'une pluie intense déferlait sur l'avenue du Capitaine-Veilleux.
Samedi dernier, leur travail a notamment été reconnu alors que la Coupe Canada de canoë-kayak à Shawinigan a été sacrée événement par excellence de niveau national ou international de la dernière année en Mauricie lors du 35e Gala Sport Hommage.
«On veut améliorer quelques petites choses pour encore mieux présenter la compétition, comme par exemple, améliorer les remises de médailles pour qu'elles soient à la hauteur de l'événement. Aussi, on veut être mieux préparé si on doit encore affronter des pluies diluviennes», souligne Gervais.