Dominic Thibault et Stéphane Boileau, au centre, sont heureux de pouvoir travailler en collaboration avec Richard Dober jr et Joanie Trudel, pour attirer des adeptes de canoë-kayak de vitesse et de paddle board à la 85e édition de la Classique internationale de canots de la Mauricie.

La Classique vise de nouveaux sommets

Shawinigan — Après avoir vu son nombre de participants doubler en trois ans, la Classique internationale de canots de la Mauricie espère maintenir la cadence pour sa 85e édition qui aura lieu du 31 août au 3 septembre. Pour ce faire, les organisateurs vont se mettre en mode séduction avec les adeptes de canoë-kayak de vitesse et de paddle board, à qui ils ont concocté deux nouvelles épreuves sur mesure.

D’abord, l’ajout d’un parcours de 50 km en canoë ou kayak le lundi, dans le cadre de la troisième et dernière étape de l’événement, représente une occasion de développement exceptionnelle pour les dirigeants de la Classique. Encore devront-ils parvenir à en tirer profit!

Dans les jours précédant l’événement, le Championnat canadien de canoë-kayak de vitesse se déroulera à Sherbrooke du 28 août au 1er septembre. Stéphane Boileau et sa bande espèrent donc réussir à convaincre au moins une centaine d’athlètes de faire un arrêt en Mauricie avant de rentrer au bercail, question de s’initier à la rivière Saint-Maurice.

L’an dernier, la Classique avait tenté un premier partenariat avec la Fédération québécoise de canoë-kayak de vitesse alors qu’une soixantaine de rameurs avaient participé à une épreuve marathon de 8 kilomètres. 

Cette année, l’organisation souhaite maximiser la présence de plusieurs centaines rameurs à proximité pour faire connaître son produit.

Pour parvenir à ses fins, la Classique a d’ailleurs fait appel aux services de l’olympien Richard Dober jr. «Le bassin de rameurs est là. On essaie d’attirer les gens avec des produits intéressants et accessibles. Cette année, le timing est là, avec le Championnat canadien, pour les inciter à participer à notre épreuve de 50 km. On veut qu’ils viennent faire un détour par Shawinigan. L’objectif en bout de ligne, c’est de faire participer des gens en Mauricie, au Québec, au Canada et même à l’international», mentionne celui qui a participé aux Jeux olympiques de 2004, à Athènes, et 2008, à Beijing.

Ces deux nouvelles épreuves s’ajoutent donc aux courses de 200 kilomètres ralliant La Tuque à Trois-Rivières, en canot à deux (C2), canot à quatre (C4), kayak individuel (K1), kayak à deux (K2) ou encore rabaska (R9). «Ce qu’on recherche, c’est d’élargir notre base. Peu importe la discipline ou le type d’embarcation. Ce qui est important, c’est de faire connaître le sport et la rivière Saint-Maurice», explique le directeur de compétition, Dominic Thibault.

Un incontournable

En ce qui concerne le paddle board, une association devenait de plus en plus nécessaire compte tenu de la forte popularité de cette discipline au Québec et partout en Amérique du nord. Une épreuve de 50 km sera donc offerte, également le lundi. Pour développer ce nouveau créneau, la Classique s’est liée à Joanie Trudel et les premiers tests effectués sur la rivière Saint-Maurice, à l’automne, ont été concluants. «C’est un parcours qui offre de multiples défis, tant par la descente de rapides ou encore le portage. C’est un trajet complet», sourit la mordue de paddle board.

Pour le directeur général Stéphane Boileau, l’événement devra aussi continuer de profiter de la présence d’ambassadeurs de renom pour bonifier son rayonnement. L’an dernier, la Classique avait notamment accueilli les olympiens Pierre-Luc Poulin et Ryan Cochrane, en K2, ainsi que l’olympienne Andréanne Langlois, en R9. 

«Une fois que les athlètes vont y avoir goûté, ça va se répandre comme une traînée de poudre. C’est extrêmement encourageant pour le futur», estime Boileau, qui rêve d’un jour voir la Classique atteindre le niveau de popularité de la Descente internationale de la Sella, en Espagne.

Les inscriptions lancées

Par ailleurs, la Classique a profité du dévoilement de ces nouvelles épreuves pour lancer la période d’inscriptions pour son édition 2018. 

Il est donc possible de s’inscrire au site Internet de l’événement au www.classiquedecanots.com.