Carey Price a été faible sur le deuxième but des Flyers mais son club ne lui a fourni aucun but en deux matchs.
Carey Price a été faible sur le deuxième but des Flyers mais son club ne lui a fourni aucun but en deux matchs.

Kotkaniemi méritait mieux

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
COMMENTAIRE — Les Flyers ont offert une belle petite clinique au Canadien mardi.

Tu prends l’avance, puis tu t’emploies à protéger cette mince avance en fermant le centre et en coupant l’accès à l’enclave devant ton gardien. Ainsi, Carte Hart n’a pas eu à se surpasser pour signer un deuxième blanchissage d’affilée, qui pousse votre club au bord du précipice.

Imaginez, le Canadien est à une défaite de rendre les armes, et les gros canons d’Alain Vigneault sont très discrets depuis le début de la série. Ça donne une idée comment, collectivement, son équipe est préparée avec minutie.

De l’autre côté, on s’est ennuyé comme jamais de Claude Julien mardi. Kirk Muller avait l’air mêlé comme un jeu de cartes. D’abord, il a donné au meilleur attaquant de son équipe, Jesperi Kotkaniemi, Paul Byron et Artturi Lehkonen comme ailiers pour amorcer le match. À la limite, va pour Byron. Mais ce diable de Lehkonen n’arriverait pas à marquer dans un filet de soccer. Il travaille, il patine comme une fusée mais question finition, c’est l’attaquant le plus limité de son clan. Éloignez-le svp de Kotkaniemi, en état de grâce depuis quelques matchs! Quand il a compris que ses trios ne fonctionnaient pas en début de deuxième période, Muller a décidé de jouer aux portes tournantes. En 40 minutes, il doit avoir approché le record pour le nombre de nouvelles combinaisons au cours d’un match. Ça ne donnait pas l’impression d’un pilote en contrôle.

Faut dire que sur les ailes, il n’y avait rien de bien réjouissant devant lui. Brendan Gallagher n’est pas l’ombre de lui-même depuis son entrée dans la bulle de la LNH, Jonathan Drouin est inutile. Le gros Joel Armia est loin de jouer comme le gars qui devait aider le club en séries, et Max Domi est capable du meilleur comme du pire. À l’exception de la ligne du centre, l’attaque du Canadien fait pitié!

Muller a pris un pari risqué en fin de match en laissant moisir Gallagher sur le banc. C’est probablement le joueur le plus respecté dans la chambre avec l’Élu et Shea Weber. Un traitement semblable, si Gallagher n’est pas blessé, provoque soit un réveil… ou une rébellion. Je vous souhaite le premier scénario sinon, vos favoris seront en vacances mercredi soir.