Juan Kelly
Juan Kelly

Kelly et Gladu de retour avec les Aigles

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — L’ère Matthew Rusch à la barre des Aigles de Trois-Rivières a officiellement commencé au cours des derniers jours, avec la mise sous contrat de cinq joueurs pour la saison 2021. Les partisans seront d’ailleurs heureux d’apprendre que Juan Kelly et Raphaël Gladu poursuivront leur carrière avec l’équipe.

Indispensables aux succès du club en 2019, ils figurent parmi les premiers joueurs engagés par le nouveau gérant Rusch. À eux s’ajoutent le receveur Joe DeLuca, qui fait aussi un retour à Trois-Rivières, ainsi que les lanceurs Wilfred Salaman et Sam Bélisle-Springer.

De solides fondations

Les contrats signés par Kelly et Gladu sont importants pour les Aigles. Le premier s’est révélé comme l’un des bons frappeurs de puissance de la Ligue Can-Am il y a un an, tandis que l’autre est un favori local, qui a conservé une excellente moyenne au bâton (,302).

C’est sans compter leur jeu défensif: Kelly est sans contredit le meilleur joueur de l’histoire des Aigles à avoir évolué au premier but, alors que Gladu patrouille le champ extérieur avec aplomb. À eux deux, ils ont cumulé 34 doubles et 18 circuits dans l’uniforme trifluvien en 2019, même s’ils ont disputé moins de matchs avec l’équipe que la plupart de leurs coéquipiers cette saison-là.

«Juan et Raphaël se classaient parmi mes priorités», témoigne Rusch, qui a dirigé Gladu cet été avec les Cascades de Shawinigan dans la Ligue de baseball majeur du Québec (LBMQ), conséquence de l’arrêt des activités dans la Ligue Frontier.

«Je sens qu’il a encore amélioré son élan cet été. Il s’est mis beaucoup de pression avec les Cascades et comme nous tous, il a hâte à la prochaine saison. Raphaël est un athlète complet, c’est un gars déterminé. Je suis persuadé qu’il sera encore meilleur à sa deuxième saison avec les Aigles en 2021.»

Un choix naturel

Le principal intéressé admet que le choix a été facile à faire. À moins d’un revirement de situation sur le plan professionnel, le Trifluvien de 25 ans entreprendra le camp d’entraînement, en mai, en prévision de cette saison inaugurale des Aigles dans la Ligue Frontier.

Gladu a notamment conversé avec Juan Kelly pour le convaincre de revenir à Trois-Rivières.

«Oui, j’ai essayé de l’influencer un peu alors je suis content qu’il revienne! C’est un joueur important sur le terrain et dans le vestiaire. Il crée une bonne ambiance et il sera, selon moi, l’un des meilleurs joueurs de la Ligue Frontier», mentionne Gladu, qui poursuit quant à lui son travail dans le baseball régional, même si le contexte actuel ne se prête pas aux entraînements collectifs.

Impliqué avec les Dragons du Collège Laflèche, le Sport-études des Estacades et l’Académie des Aigles, il trouve le moyen de s’entraîner individuellement afin de garder la forme. «Je ne décroche pas vraiment du baseball! Mais on a tous hâte de pouvoir pratiquer notre sport dans de meilleures conditions...»

Raphaël Gladu

Les papiers

L’annonce du retour de Kelly arrive avant décembre. C’est une bonne nouvelle, puisque ce ne sera pas plus facile de régler les papiers et le statut des joueurs originaires des pays des Antilles et de l’Amérique du Sud cette année.

On se souvient qu’en 2019, les Aigles avaient dû prendre leur mal en patience dans les dossiers de Kelly (République dominicaine) et d’Alberth Martinez (Venezuela). Des informations incomplètes et un manque de communication avaient grandement retardé leur arrivée en Mauricie.

«Le processus pour Kelly est déjà amorcé avec l’ambassade, dit Matthew Rusch. Quand on parle de priorité, s’en est la preuve! Nous souhaitons qu’il puisse voyager au printemps prochain, l’amener ici le plus vite possible, surtout qu’il se plaît à Trois-Rivières.»

Deux nouveaux lanceurs sous contrat

Rusch a également confirmé l’embauche de deux lanceurs en Wilfred Salaman et Sam Bélisle-Springer.

Ce dernier, originaire de la région de Montréal, a joué en Argentine et en Europe dans les dernières années. Il appartenait à l’équipe de Coaticook dans la LBMQ.

Lors de son premier point de presse en tant que successeur à T.J. Stanton comme gérant des Aigles, Rusch avait manifesté son désir de faire une plus grande place à des joueurs du Québec, de l’Ontario et des Maritimes. Le droitier Bélisle-Springer aura donc l’occasion de démontrer son savoir-faire dans la Ligue Frontier.

Quant à Salaman, il a gravi les échelons jusqu’au niveau A, ces dernières saisons, au sein de la franchise des Brewers de Milwaukee. Lanceur gaucher de 23 ans seulement, Rusch l’identifie déjà comme un potentiel partant de qualité.

«J’ai très hâte de voir les deux en action au camp.»

Même chose pour DeLuca, qui pourrait devenir le receveur numéro un des Aigles. On sait déjà qu’Anthony Hermelyn ne sera pas de retour, lui qui a annoncé sa retraite il y a quelques mois.

Joe DeLuca

«Il aura sa chance, c’est sûr. C’est une position importante, alors on va continuer notre travail de recherche.»

Un travail bien entamé par toutes les organisations.