Steve Turcotte

Kean pourrait revoir Braidwood ou Carman avant Yoka

CHRONIQUE / Il y a une vingtaine de boxeurs sous contrat avec Eye of the Tiger Management. Camille Estephan tente actuellement de trouver un combat de retour pour chacun.

Simon Kean fait partie des cas épineux. Des poids lourds de qualité au Canada, ça ne court pas les rues. Il a déjà battu Adam Braidwood et Dillon Carman. Les autres ne veulent rien savoir de l’affronter. Un autre appel a été logé au clan du champion canadien Mladen Miljas, sans succès. Quant à Oscar Rivas, le fait qu’ils s’entraînent maintenant dans le même gymnase avec deux entraîneurs qui collaborent étroitement rend une confrontation impossible.

La bonne nouvelle, c’est que Braidwood et Carman ont déjà levé la main pour revenir au Québec cet été. «C’est effectivement une possibilité que l’un des deux soient invités à se mesurer à nouveau à Simon», souligne Camille Estephan, qui assure souhaiter encore que son Grizzly affronte le Français Tony Yoka, champion olympique, à court terme. Ce dernier, en passant, s’est servi de Twitter la semaine passée pour affirmer qu’il ne croyait pas qu’EOTM allait bel et bien se lancer à ses trousses une fois le confinement terminé. «On veut faire ce combat avant la fin de l’année. C’est très sérieux. J’ai parlé à Simon, il veut vraiment, vraiment ce combat. Les revenus seront au rendez-vous, les diffuseurs cherchent tous du contenu de qualité. Maintenant, on comprend que ce ne sera pas dans les prochaines semaines, on ira au bout de ce dossier quand les lois nous le permettront. D’ici là, on regarde toutes les options au pays pour Simon. On ne tiendra pas pour acquis que les gars vont dire non, on va refaire le tour. Peut-être qu’avec la COVID-19, il y a des situations qui ont changé. Nous allons examiner tout ça.»