Kean face à Surmacz... peut-être à Shawinigan

Steve Turcotte
Steve Turcotte
Le Nouvelliste
SHAWINIGAN — Simon Kean (19-1, 18 K.-0.) sera au cœur de la relance de la boxe professionnelle au Québec.

Eye of The Tiger Management annoncera la semaine prochaine les détails de sa première carte de boxe et le Trifluvien sera l’une des têtes d’affiche, selon les informations du Nouvelliste.

Le gala sera présenté le 26 septembre ou le 3 octobre. La date sera arrêtée dans les prochaines heures. Le Grizzly sait toutefois déjà qui il aura devant lui: Stan Surmacz (12-1, 7 K.-O.), un boxeur albertain qui fait partie de l’écurie de Mel Lubovac, qui représente aussi Adam Braidwood.

Pour Kean, ce sera un premier combat depuis février, alors qu’il avait liquidé Daniel Martz en trois rounds. Mais surtout, ce sera un premier combat sous la férule de Vincent Auclair, son nouvel entraîneur. Kean a déménagé il y a quelques mois dans la métropole afin de s’entraîner avec Auclair, qui travaille en étroite collaboration avec Marc Ramsay.

Quant à Surmacz, Kean représente son plus gros défi en carrière, lui qui devait se mesurer à Braidwood avant que la COVID-19 ne stoppe la boxe. Il a gagné ses six derniers duels, dont les trois par K.-O. EOTM considère Surmacz comme plus dangereux que Braidwood.

En plus de Kean, David Lemieux, Arlsanbek Makhmudov et Lexson Mathieu vont se produire sur cette carte. Ils seront tous opposés à des boxeurs canadiens.

À Shawinigan

Reste à savoir dans quelle ville ce gala sera présenté. Selon les informations du Nouvelliste, Laval, Québec… et Shawinigan sont sur les rangs. Le président des Cataractes, Roger Lavergne, confirme son intérêt. «Nous avons eu une première discussion il y a quelques heures à peine. Ce fut des échanges préliminaires mais effectivement, nous avons démontré notre intérêt. Il y a, dans notre belle grande ville, quelques salles qui pourraient accueillir un gala avec 250 spectateurs.»

Avant de pousser plus loin les pourparlers, EOTM doit s’assurer d’obtenir l’aval de la Santé publique. Jeudi, Camille Estephan doit rencontrer la Régie des alcools, des courses et des jeux afin de se mettre d’accord sur un protocole à présenter à la Santé publique, qui décidera par la suite si elle autorise le gala. Une étape qui semble une formalité à ce point-ci, mais qui devrait prendre environ une semaine avant d’être franchie.

Carnet de notes

Pour ceux qui aimeraient en apprendre un peu plus Surmacz, Punching Grace détient les droits sur son dernier combat, qui est donc sur sa plate-forme en ligne…La finale de ce gala sera assurée par David Lemieux.